lundi, septembre 14, 2020
DRC
10,390
Personnes infectées
Updated on 14 September 2020 à 6:59 6 h 59 min
DRC
370
Personnes en soins
Updated on 14 September 2020 à 6:59 6 h 59 min
DRC
9,756
Personnes guéries
Updated on 14 September 2020 à 6:59 6 h 59 min
DRC
264
Personnes mortes
Updated on 14 September 2020 à 6:59 6 h 59 min

RDC: « Je tiens à exprimer mes plus profonds regrets pour ces blessures du passé », écrit le Roi des Belges au président Tshisekedi

- Publicité-

Pour la première fois de l’histoire des deux pays, la RDC et la Belgique, le roi Philippe ll de la Belgique a exprimé, ce 30 juin 2020, à travers une correspondance, ses regrets par rapport au passé colonial du Congo sous Léopold II. « Pour renforcer davantage nos liens et développer une amitié encore plus féconde, il faut pouvoir se parler de notre longue histoire commune en toute vérité et en toute sérénité« , a-t-il déclaré.

Pour l’histoire de réalisations communes de ces deux États, le roi Philippe admet qu’elle a été émaillée « des épisodes douloureux ». « À l’époque de l’État indépendant du Congo des actes de violence et de cruauté ont été commis, qui pèsent encore sur notre mémoire collective. La période coloniale qui a suivi a également causé des souffrances et des humiliations.« , s’est-il exprimé.

Et de poursuivre : « Je tiens à exprimer mes plus profonds regrets pour ces blessures du passé dont la douleur est aujourd’hui ravivée par les discriminations encore trop présentes dans nos sociétés. Je continuerai à combattre toutes les formes de racisme« .

Le roi belge s’est engagé à encourager la réflexion entamée au sein de leur parlement afin de pacifier définitivement, dit-il, leur mémoire. Tout en précisant ce qui suit: « Les défis mondiaux demandent que nous regardions vers l’avenir dans un esprit de coopération et de respect mutuel. Le combat pour la dignité humaine et pour le développement durable requiert d’unir nos forces. »

Philippe de Belgique formule donc l’ambition pour les deux continents, africain et européen, et tout particulièrement entre la RDC et la Belgique, un partenariat privilégié qui, selon lui, est un atout majeur face aux défis de l’heure. « En ce soixantième anniversaire de l’indépendance de la République démocratique du Congo, je tiens à vous adresser ainsi qu’au peuple congolais mes vœux les plus chaleureux« , peut-on lire dans cette lettre.

Et de conclure : « Les circonstances actuelles ne permettent malheureusement pas de me rendre dans votre beau pays, que j’aimerais tant mieux connaître. J’espère que j’en aurai bientôt l’opportunité.« 

Il sied de rappeler que la fille de Léopold III, la Princesse Esmeralda, avait émis, le 12 juin 2020 aux ondes de la RTBF, le souhait de voir le roi Philippe de la Belgique présenter des excuses à la RDC pour son passé colonial. « Je pense qu’il est très important qu’on évoque le problème des excuses au nom de la Belgique, à l’adresse du peuple congolais, pour les atrocités commises par notre pays lors de la colonisation« , avait-elle déclaré.

Car cette question d’excuse avait été évoquée sans être débattue jusqu’à cette première lettre du roi belge au président Félix Tshisekedi.

Hervé Pedro

- Advertisement -
- Advertisement -

1 COMMENTAIRE

  1. Ici, il s’agit de la violence, instituée comme mode d’administration, infligée à un peuple colonisé et, qui était considéré comme de bêtes de somme; les bras étaient coupés, les fouets furent le moyen de coercitions, sans compter les morts dus aux mauvais traitements, etc. Ainsi ce royaume bâtit ses infrastructures socio-économique, entre autres.

    Donc, c’est un PARDON, et non de simples excuses et regrets du Roi des belges que nous attendons. Un pardon accompagné des actes de RÉPARATIONS de la part du gouvernement Belge.
    Il faut un comité composé de part et d’autres, des historiens, anthropologues, juristes, membres de gouvernement, etc. pour déterminer les réparations financières et matérielles.

    REPENTANCE = DEMANDE DE PARDON suivie de RÉPARATION.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...