lundi, septembre 14, 2020
DRC
10,390
Personnes infectées
Updated on 14 September 2020 à 11:59 11 h 59 min
DRC
370
Personnes en soins
Updated on 14 September 2020 à 11:59 11 h 59 min
DRC
9,756
Personnes guéries
Updated on 14 September 2020 à 11:59 11 h 59 min
DRC
264
Personnes mortes
Updated on 14 September 2020 à 11:59 11 h 59 min

RDC: L’Assemblée nationale pointe du doigt l’UDPS et menace les auteurs des poursuites judiciaires

- Publicité-

La présidente de l’assemblée nationale au nom du bureau de la chambre basse du parlement, a dénoncé les actes de vandalisme perpétrés dans les abords du palais du peuple, les menaces et violences dont ont été victimes les élus nationaux. C’est le contenu d’un communiqué de l’Assemblée nationale parvenu ce jeudi 25 juin 2020 à Politico.cd.

L’assemblée nationale pointe du doigt les militants de l’UDPS comme auteurs de ces actes de vandalisme et de barbarie. « Ces militants de l’UDPS ont commis des actes de vandalisme et de violence agressant physiquement une dizaine de députés, le personnel administratif et les visiteurs, ont endommagé des véhicules ce 24 juin 2020. Ces manifestations violentes ont gagné en intensité avec un blocage des points d’accès du palais du peuple« , déplore Jeanine Mabunda dans ce communiqué.

Ainsi, le bureau de l’Assemblée nationale envisage des poursuites judiciaires contre les auteurs tant physiques qu’intellectuels de ces actes qui selon lui sont bien identifiés. « Le bureau de l’Assemblée nationale informe que des poursuites judiciaires seront enclenchées à l’égard des auteurs de ces actes répréhensibles et de leurs auteurs intellectuels bien identifiés« , affirme Mabunda.

A cet effet, Jeannine Mabunda a annoncé  que des poursuites judiciaires seront enclenchées à l’égard des auteurs de ces actes répréhensibles et de leurs acteurs intellectuels bien identifiés.

Par ailleurs, elle a rappelé les dispositions de la loi portant organisation et fonctionnement des partis politiques qui prévoit en ces articles 29 et 30 des sanctions aux formations politiques et à leurs dirigeants qui portent atteinte à l’ordre institutionnel démocratique ou troublent gravement l’ordre public.

En outre, le bureau de l’Assemblée nationale demande au gouvernement de faire respecte,  à travers la police, l’inviolabilité du siège de l’Assemblée nationale conformément à l’article 91 de la constitution et d’assurer efficacement la protection des députés nationaux.

Thierry Mfundu

- Advertisement -
- Advertisement -

1 COMMENTAIRE

  1. Nous avons marre de cette assemblée de merde, si Mabundu crois que ce qui c’était passé est un jeu que elle peut nous faire peur alors c’est sa vie qu’elle va la regretter. elle pointe L’UDPS et alors et après, cette loi ne passera pas. elle passe tout son temps à des futilités au lieu de revoir la souffrance du peuple.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...