RDC: Voici les 8 biens immobiliers de Kamerhe et ses proches qui vont être saisis

5
9654

Condamnant plusieurs fois Vital Kamerhe pour détournement et corruption aggravée, le Tribunal de Kinshasa/Gombe a également ordonné la confiscation des biens du directeur de cabinet du président Félix Tshisekedi ou de ses proches, supposément achétés grâce à l’argent détourné.

Il s’agit des 7 biens immobiliser éparpillés à travers Kinshasa dont:

  • Contrat de location numéro 1348/2019 AD 44988 au nom de Daniel Shangalume (alias Massaro): une parcelle du cousin de Vital Kamerhe achetée en date du 11 avril 2019 et située dans la commune de Lingwala, pour un montant de 650.000 USD;
  • Certificat d’enregistrement AGL 547 folio 171 AD 5082 au nom de Daniel Shangalume (alias Massaro): situé au °5082, dans le quartier Socimat dans la commune de la Gombe; il s’agit d’un « immeuble » acheté le 27 avril 2019 pour pour un montant de 1.001.157,00 USD;
  • Contrat de location numéro 1348/2019 AD 44988: il s’agit de la pareille que Jammal Samih a admis avoir « donné » à Daniel Shangalume (alias Massaro). Elle est située dans la commune de Ngaliema et est évaluée à au moins 100.000 USD;
  • Certificat d’enregistrement AKN 11 folio 46 AD 193, commune de Kasa-vubu, placé sous le nom de Daïda Mpiana, belle-fille de Vital Kamerhe;
  • Certificat d’enregistrement A/ML 01 folio 179 AD 1401, commune de Maluku au nom de MAYUKU NAMWISI Dieudonné ;
  • Certificat d’enregistrement NN 45 folio 33 AD 71860, commune de la N’sele au nom de HAMIDA CHATUR KAMERHE ;
  • le certificat d’enregistrement A/N 45 folio 34 AD 137.110, commune de la N’sele au nom de KAMERHE LWA KANYIGINI Vital ;
  • Contrat de cession entre JAMMAL SAMIH et SORAYA MPIANA, AD 44.196, Commune de Ngaliema ;

Par ailleurs, le Tribunal a ordonné la confiscation des fonds contenus dans les relevés bancaires d’Hamida Chatur, l’épouse de Vital Kamerhe, ainsi que dans les comptes de sa belle-fille Soraya Mpiana, mais également des comptes de son cousin Daniel Shangalamume.

Cependant, les avocats de Vital Kamerhe ont contesté ce jugement. « Ils n’ont pas apporté de matérielles, ils ont basé la condamnation sur des témoignages qui ne disent rien, aussi nombreux qu’inutiles. Ils confisquent des biens qui appartiennent à autrui », a dénoncé Me Jean-Marie Kabengele à l’issue du verdict, promettant de faire appel. « Nous allons en appel. Ce juge n’a pas rendu la justice. Il a été condamné sur base des éléments non discutés aux audiences. Il n’a pas prouvé comment est-ce que Vital Kamerhe a détourné l’argent« .

5 Commentaires

  1. « …🎶🎶mosusu miyeke asilisa bato na famille, kolanda ye ye okotikala yomokoooo, mosusu escroquerie na mbongo ya l’etat, kolanda ye ye nzela ya makala ooooo🎼🎵🎶… » Extrait de la chanson MBONGO du TP Ok Jazz du Grand maître Franco. Hamida l’a envoyé volé pour avoir des diamants, des maisons. Kamerhe a confondu ses vaches à l’argent de l’etat…la loi est sans pitié : 20ans en mangeant du voungoul c’est pas un jeu. Félix pesa mista na yo grâce présidentielle kkkkkkkkkk

  2. Iks ont rsisonrde lui condamné pour un tournemrnt del’argent dans sa famille biologique dans l’interval ou l’argent lui a été remis, une étudiante comme soroya mpiana a trouve ou une somme d’acheter la parcelle de millionm la justice s’applique aux injuste.

  3. Me Jean-Marie Kambengele doit reconnaître que la défense de Vital Kamerhe n’a pas été en mesure de démontrer la source de la richesse de leur client. Une forte richesse obtenue en un temps record correspondant à la période du décaissement de l’argent du dénier public. Soyons sérieux, restons neutre et faisons des éloges à cette naissance timide de notre justice.

  4. Me Kabengele tient à son travail seulement pour gagner sa part de L’ARGENT volé…parce qu’il cherche des preuves des anges,alors que lui ne peut JAMAIS prouver la source de tous les millions des dollars avec lesquels son client et sa famille ont acquis ces bien dans la même et courte periode de temps.
    On ne lui en veut pas…il a aussi bésoin de sa part.

Comments are closed.