lundi, septembre 14, 2020
DRC
10,390
Personnes infectées
Updated on 14 September 2020 à 16:59 16 h 59 min
DRC
370
Personnes en soins
Updated on 14 September 2020 à 16:59 16 h 59 min
DRC
9,756
Personnes guéries
Updated on 14 September 2020 à 16:59 16 h 59 min
DRC
264
Personnes mortes
Updated on 14 September 2020 à 16:59 16 h 59 min

RDC : La justice congolaise se prépare à saisir des biens des Kamerhe

Alors que Vital Kamerhe et ses deux co-accusés attendent le verdict de leur procès pour le 20 juin, la justice congolaise prépare de son côté du terrain pour une condamnation. Le parquet de Matete à Kinshasa a initié une vaste opération visant à identifier des biens du directeur de cabinet du président Félix Tshisekedi, qui pourraient être saisis à l’issue de ce procès.

- Publicité-

La thèse de la condamnation de Vital Kamerhe prend de plus en plus forme en République démocratique du Congo, à quelques trois jours du verdict. Du côté du Parquet de Kinshasa/Matete en tout cas, le Procureur général Adler Kisula prépare du terrain dans ce sens. Selon des sources concordantes, ce dernier a initié une vaste opération visant à identifier des biens du directeur de cabinet du président Félix Tshisekedi qui pourraient être saisis, à l’issue d’une condamnation le 20 juin prochain. Selon nos informations, la justice viserait également des biens que Vital Kamerhe a acquis avec son épouse, Amida Shatur. Son également visés, de leurs enfants et même ceux de leurs proches; à l’occurrence Daniel Shangalume alias Massaro ou encore John Ntumba. Ces derniers sont d’ailleurs séparément poursuivis dans d’autres affaires.

En effet, durant la séance des plaidoiries à la dernière audience depuis la prison de Makala, la Partie civile qui poursuit Vital Kamerhe, a requis 20 ans d’emprisonnement, un remboursement des 47 millions de dollars américains supposément détournés par le président de l’UNC, mais également un dédommagement de plus de 100 millions de dollars à l’Etat congolais. De son côté, le ministère public est allé dans le même sens, demandant toutefois 15 ans de prison et une déchéance des droits civiques.

Selon des sources concordantes, le bureau du procureur près la cour d’appel de Kinshasa-Matete, à la base de l’enquête ayant abouti aux poursuites contre Vital Kamerhe, Jammal Samih et Jeannot Muhima, vient d’envoyer une commission rogatoire à la justice française. Selon Africa Intelligence, celle-ci vise à obtenir le détail des biens immobiliers détenus dans l’Hexagone par le directeur de cabinet du président Félix Tshisekedi. A Matete, une source judiciaire confirme l’information à POLITICO.CD, mais explique qu’il ne s’agit aucunement de la poursuite de l’instruction.

« C’est faux ce qu’ils disent au sujet d’une éventuelle poursuite de l’instruction. Le Parquet [de Matete] s’est déjà dessaisi de l’affaire. A l’heure actuelle, nous avons d’autres affaires en cours d’instruction et qui semblent toucher les prévenus de ce procès là [de Vital Kamerhe]. Nous avons par ailleurs envoyé deux commissions rogatoires : une au procureur de Beyrouth au Liban, concernant seulement l’audition des fils de Jammal qui ne se sont pas présentés au procès après avoir été convoqués comme témoins ou renseignants ; et une autre à nos collègues français. Mais cette dernière concerne la suite du procès », explique cette source qui a requis l’anonymat.

« Il s’agit d’une demande consistant à lister les biens que procèderaient les prévenus de l’affaire, pour qu’en cas d’une décision de saisie des biens, nous sachions exactement comment procéder », ajoute notre source, qui affirme que la même démarche est entreprise pour tous les prévenus du procès de Vital Kamerhe.

Selon, Africa Intelligence, le procureur Kisula Betika Yeye Adler soupçonne Vital Kamerhe d’avoir acquis en 2019 trois résidences à Maule, Orgeval et Poissy, dans le département des Yvelines (à proximité de Paris). « D’après un contrat signé le 6 juillet 2019, que Africa Intelligence a pu consulter, Vital Kamerhe et son épouse ont déboursé 1 249 668 euros pour faire équiper et rénover par l’entreprise de décoration d’intérieure Bertrand Prestige une maison de 300 m2 à Maule, où ils résident », renseignent nos confrères.

Amida Shatur et proches de Kamerhe visés

Mais un tweet, l’opérateur économique Didi Kinuani, ex-mari d’Amida Shatur, actuelle épouse de Vital Kamerhe, a démenti que la propriété d’Orgeval ait été achetée par le directeur de cabinet du président Félix Tshisekedi. « Cet immeuble a été acheté depuis 2012. Monsieur le journaliste, faites les investigations avant de publier une résidence privée que la mère de mon fils Diams Kinwani, a acheté bien avant son mariage de 2019 », a-t-il dénoncé.

A Kinshasa, durant sa plaidoirie, la partie civile avait listé un certain nombre des biens, dont un hôtel particulier à Paris, qui aurait été acheté par le couple en 2019. Il y a également un certain nombre d’immeubles dans la capitale congolaise qui sont visés. La justice cible également des biens achetés par Daniel Shangalume, dont au moins 4 propriétés qui ont été acquises en 2019. Il s’agit d’un immeuble dans la comme de Lingwala, une maison à Gombe et de deux parcelles que Jammal Samih a admis avoir offert au cousin de Vital Kamerhe.

Les avocats de Vital Kamerhe n’ont pas souhaité réagir à cette tournure des événements. Durant leur plaidoirie la semaine dernière, ils avaient tous, à l’image de leur client, dénoncé un procès politique. Plusieurs proches du directeur de cabinet du président Félix Tshisekedi font état des « combines » actuellement à Kinshasa pour une « condamnation politisée » de leur leader à 10 ans de prison. Le rendez-vous est pris pour le 20 juin.

- Advertisement -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...