mercredi, septembre 30, 2020
DRC
10,631
Personnes infectées
Updated on 30 September 2020 à 10:02 10 h 02 min
DRC
230
Personnes en soins
Updated on 30 September 2020 à 10:02 10 h 02 min
DRC
10,129
Personnes guéries
Updated on 30 September 2020 à 10:02 10 h 02 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 30 September 2020 à 10:02 10 h 02 min

Procès Kamerhe: des comparutions explosives attendues ce jeudi

Plusieurs témoins seront appelés à la barre ce jeudi dans le procès de Vital Kamerhe et ses deux co-accusés qui va débuter dans quelques minutes depuis la prison centrale de Makala à Kinshasa.

- Publicité-

Les juges et les avocats viennent de terminer leur mise en place ici à la prison centrale de Makala, où a lieu la quatrième audience du procès de Vital Kamerhe et ses deux autres co-accusés, dont l’homme d’affaire libanais, Jammal Samih et le fonctionnaire à la présidence Jeannot Muhima. Après une audience épique, cette nouvelle audience est attendue au tournant.

Plusieurs témoins seront appelés à la barre, notamment les membres du comité de gestion du programme de 100 jours, mais également d’anciens ministres et responsables de la chaîne des dépenses en RDC. Il y a également l’épouse de Vital Kamerhe qui a été convoquée comme renseignante, tout comme son cousin, Daniel Kingi, homme clé de l’affaire.

Mercredi, Vital Kamerhe a vu Justin Bitakwira, ancien ministre du développement rural, et Michel Ngongo, Directeur général du Contrôle des marchés publics, le contredire à tour de rôle, le plaçant dans une situation délicate. En effet, selon les deux témoignages, et conformément à l’accusation, le paiement de 57 millions de dollars dans le cadre du projet des maisons préfabriquées à la société de Samibo, de Jammal Samih, n’a pas de soubassement.

Par ailleurs, il est prouvé que Vital Kamerhe a fait payer un deuxième projet en faveur de la société HUSMAL Sarl, appartenant toujours au libanais Jammal Samih, sans une quelconque autorisation de la Direction de contrôle des marchés publics. De son côté, le libanais a admis avoir « donné » une parcelle au cousin de Vital Kamerhe, Daniel Kingi alias « Massaro ».

Ce jeudi, le ministère public et la partie civile vont essayer de comprendre si Vital Kamerhe a agi seul, en plus du fait de tenter de prouver qu’il aurait bénéficié des fonds payés par le Trésor public aux société du libanais.

- Advertisement -
- Advertisement -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...