mercredi, septembre 30, 2020
DRC
10,659
Personnes infectées
Updated on 30 September 2020 à 15:03 15 h 03 min
DRC
248
Personnes en soins
Updated on 30 September 2020 à 15:03 15 h 03 min
DRC
10,139
Personnes guéries
Updated on 30 September 2020 à 15:03 15 h 03 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 30 September 2020 à 15:03 15 h 03 min

RDC: La Direction des marchés n’a jamais accordé son avis au marché de 57 millions à Samibo

- Publicité-

Le Directeur général de la Direction général de contrôle des marchés publics, Michel Ngongo, a démenti l’octroi d’un avis de non objection de ses services au marché ayant entraîné le paiement de 57 millions de dollars américains à la société SAMIBO; ce qui remet en cause l’existence d’un contrat entre l’Etat congolais et la société de Jammal Samih, comme l’affirmait Vital Kamerhe.

Michel Ngongo a annoncé qu’il a reçu des menaces des morts s’il ne témoignait pas pour « l’un ou l’autre » accusé.

Avant lui, l’ancien ministre congolais du développement rural, Justin Bitakwira, a été convoqué à la barre. Accusé par Vital Kamerhe d’avoir signé le contrat ayant entraîné le paiement de 57 millions de dollars à la société SAMIBO, Bitakwira simplement démenti cette information. « Il n’y a ni contrat, ni avenant », affirme-t-il, faisant savoir qu’un contrat a été signé en 2018, avant d’être remis en cause. Il y eu ensuite un projet d’avenant, mais celui-ci n’a jamais été validé par la Direction générale de contrôle de marchés publics.

L’ancien ministre révèle par ailleurs qu’il a été « déchargé » du dossier depuis le « 3 mars 2019 », sur instruction, qu’il affirme disposer, de Vital Kamerhe. « La gestion de ce projet m’a été retiré pour être confiée au ministre de l’urbanisme et habitat. Je n’ai plus eu affaire avec cet dossier. J’ignore ce qu’est devenu le projet« , dit-il. « J’ai appris que le paiement de 57 millions a été payé seulement en juillet quand deux agents de l’ANR sont venus me poser la question. Mais à ce moment-là, je n’était plus à la gestion du projet, conformément à la demande de Vital Kamerhe« , enfonce-t-il.

Au deuxième jour du procès, la partie civile et le ministère public ont en effet affirmé qu’il n’y avait pas de contrat autour de ce marché ayant entraîné le paiement de 57 millions de dollars. Prenant la parole, Vital Kamerhe a affirmé le contraire, annonçant qu’un contrat et un avenant ont été signés par Justin Bitakwira. Par ailleurs, Justin Bikwira affirme, contrairement aux affirmations de Vital Kamerhe durant les deux premières journées du procès, qu’il n’a jamais été associé au comité de gestion.

- Advertisement -
- Advertisement -

3 Commentaires

  1. Bonjour
    Je ne suis pas un grand partisan de VK, mais SVP, soyez impartial. Écrivez aussi des articles sur des points positifs qu’il a marqué pendant le procés, surtout aujourd’hui.
    Dites aussi que Kamerhe a démontré que Bitakwira a bel et bien signé ces papiers.
    et aussi que le DG des marché publique a eu des échange avec le ministre BitaKWIRA SUR CES AVENANTs, car lea DGMP NE voulait pas avaliser car ils dépassait la limite autorisée par lois. Donc il y a bien eu des avenants signé par Bitakwira

    • Mr Bitakwira avait bien sûr signé un avenant mais lorsque le DG l’invalide il perd automatiquement sa valeur. Ceci dit clairement que Mr. Vital Kamerhe a fait un usage de faux et je pense qu’il le savait très bien lorsqu’il posait ses actes. C’est malin d’agir de la sorte.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...