PUBLICITÉ

RDC: Ouverture d’une information judiciaire autour du décès du juge Raphaël Yanyi

Le parquet de grande instance de Kinshasa/Gombe a ouvert une information judiciaire autour du décès mystérieux du juge Raphaël Yanyi, président du Tribunal de Grande Instance de Kinshasa/Gombe, également président de la Cour du procès de Vital Kamerhe.

Dans une réquisition, dont la copie est parvenue à POLITICO.CD, l’officier du ministère public a saisi le médecin directeur général de l’Hôpital militaire du Camp Kokolo à Kinshasa pour examiner la dépouille du défunt juge et déterminer la cause du décès.

- Publicité-

Le juge Raphaël Yanyi Ovungu, président de la Cour du célèbre et tendu procès de Vital Kamerhe, a rendu l’âme dans la nuit. Selon les premières informations, il aurait piqué une crise, avant d’être acheminé dans une clinique VIP dans l’ouest de Kinshasa, où il a n’a survécu.

Le public congolais a découvert ce juge, pourtant routier du Tribunal de Grand Instance de Kinshasa/Gombe, qu’à l’ouverture du procès de Vital Kamerhe et deux autres co-accusés le 11 mai dernier depuis la prison centrale de Makala. Calme, et souvent conciliateur, Raphael Yanyi n’a jamais suscité d’antagonisme à l’égard des deux camps en présence.-

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

2 Commentaires

  1. Que cette démarche soit bien faite pour trouver les commanditaires. nous demandons le renforcement de la sécurité de tout juge qui dirige ce procès. que cette mort ne décourage pas les juges car ce pays a besoin des gents comme Raphael pour aider ce pays a retrouver son image dans tout secteur de la vie. Il faut accepter de mourir pour la vérité et pour votre pays. Que son cœur repose en paix …

Comments are closed.

EN CONTINU