l'info en continu

RDC: Les avocats de Kamerhe ont reçu les pièces du dossier

- Publicité-

Sur la radio Top Congo FM, les avocats de la défense ont déclaré qu’ils sont « prêts maintenant à affronter la partie civile et le Ministère public ». « Nous sommes parvenus à être autorisés, enfin. Et nous avons accès aux pièces du dossier. La défense est solide », a déclaré Me Kabangele.

En ce qui concerne la citation à témoins demandée par les avocats de la partie civile et les questions relatives qui peuvent être posées à ces témoins cités dans cette affaire, Me Kabengele n’y fait aucune allusion. Pour lui,  » les témoins ne sont invités que si le besoin se fait sentir au cours de l’instruction« .

- Publicité-

Il a souligné que, lors de l’audience précédente, son client Vital Kamerhe n’avait fait que décrire le fonctionnement de l’instance qu’il chapeaute, soit la coordination du programme de 100 jours.

Plusieurs personnalités congolaises, dont des ministres en fonction et d’anciens ministres, sont citées à comparaître comme témoins dans le procès de Vital Kamerhe et consorts, selon une citation adressée au président du Tribunal de grande Instance de Kinshasa/Gombe, le 21 mai 2020, par Me Dieudonné Kaluba Dibwa de la partie civile.

Conformément aux dispositions des articles 74 et 76 du Code de la procédure pénale en RDC, Me Dieudonné Kaluba entend faire citer à l’audience d’instruction, le 25 mai 2020.

Vital Kamerhe et consorts, dont Samih Jammal et Muhima Ndoole, sont poursuivis pour détournement des deniers publics alloués au programme d’urgence de 100 jours du président Félix Tshisekedi dans son volet « maisons préfabriquées ».

Le Parquet a rejeté, à quatre reprises, sa demande de mise en liberté provisoire.

Vital Kamerhel a été maintenu en détention à la prison centrale de Makala.

Thierry Mfundu

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU