mercredi, août 5, 2020
DRC
9,253
Personnes infectées
Updated on 5 August 2020 à 20:53 20 h 53 min
DRC
1,217
Personnes en soins
Updated on 5 August 2020 à 20:53 20 h 53 min
DRC
7,821
Personnes guéries
Updated on 5 August 2020 à 20:53 20 h 53 min
DRC
215
Personnes mortes
Updated on 5 August 2020 à 20:53 20 h 53 min
publicité

RDC: Jammal Samih ramené à Makala

Des sources pénitentiaires à la prison centrale de Makala rapportent à POLITICO.CD que l'homme d'affaires libanais, Jammal Samih, poursuivi aux côtés notamment de Vital Kamerhe dans le cadre de 100 jours, a été ramené à la prison centrale.

L’homme d’affaires libanais, Jammal Samih, détenu et poursuivi en République démocratique du Congo aux côtés de Vital Kamerhe, a été ramené du centre hospitalier, où se trouvait depuis quelques jours, à la prison centrale de Makala. Arrêté en février dernier et placé en détention provisoire, Jammal Samih a transféré en urgence, le 29 avril 2020, dans un centre hospitalier du centre-ville de Kinshasa pour suivre des soins. Son état s’était détérioré en prison.

« Je suis malheureusement au regret de vous annoncer que notre client est ramené aujourd’hui même à la prison« , confirme un des avocats de Jammal Samih dans un message envoyé à POLITICO.CD, dénonçant cette mesure, affirmant qu’elle a tété prise « en ignorance absolue de son état de santé. »

Dans un message envoyé à Politico.cd pour le collectif de ses avocats, Maître Joseph Patrick Alexandre Mukendi Kasongo a révélé que son client était « actuellement au CMK, mon client Monsieur Samih Houballa Jammal âgé de 82 ans et gravement malade est prise en charge pour un problème respiratoire aigu ». « Pour sa famille, cette situation est entièrement à mettre à la responsabilité du Parquet Général de Matete qui n’avait pas exécuté l’instruction de Son Excellence Monsieur le Vice-premier Ministre, ministre de la Justice et garde des seaux contenue dans sa lettre du 01 avril 2020 concernant le désengorgement de la Prison Centrale de Makala, adressée à Messieurs les procureurs« , ajoute-t-il dans ce message datant du 08 mai 2020.

Le procès de Vital Kamerhe, Jammal Samih et Jeannot Muhima a débuté le 11 mai à Kinshasa. Une audience est prévenue ce lundi 25 mai. La justice congolaise a rejeté plusieurs fois des demandes de libération provisoire des prévenus. Cependant, un des co-accusés, Jeannot Muhima, est toujours en liberté.

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

  1. Je crois que votre journal ne fais pas seulement la vente des articles. Produisez les informations utiles à la consommation publique. Quand un Libanais vient faire fortune en RDC au détriment des fils et filles du pays et en complicité avec les politiciens véreux, laissez la place à la justice. Cessez les fausses alertes.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...