Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

dimanche, mai 31, 2020
DRC
3,070
Personnes infectées
Updated on 31 May 2020 à 12:26 12 h 26 min
DRC
2,550
Personnes en soins
Updated on 31 May 2020 à 12:26 12 h 26 min
DRC
448
Personnes guéries
Updated on 31 May 2020 à 12:26 12 h 26 min
DRC
72
Personnes mortes
Updated on 31 May 2020 à 12:26 12 h 26 min

Procès Vital Kamerhe : ce qu’il faut retenir de l’audience de lundi 11 mai 2020

Préalables, dilatoire et intérêts des parties, tels sont les ingrédients de la première audience du procès de Vital Kamerhe et consorts, ouvert lundi 11 mai 2020, à la prison centrale de Makala, à Kinshasa.

Le prévenu Vital Kamerhe a insisté pour la remise, car n’ayant pas des pièces !

Mais, il ressort clairement que la plupart de ces pièces ont été apportées au dossier par les prévenus eux-mêmes. Et donc, ils sont censés les avoir!

Et du fait que ce préalable ne bouscule pas la partie civile RDC, car ayant consulté le dossier au greffe, il importe tout de même de savoir que les principes du Compulsoir et de lever copie peuvent être utilisés tour à tour par les avocats, mais qu’en procès pénal, la levée copie reste la règle, pour permettre à l’avocat de s’imprégner du dossier.

Quant à sa relation avec l’homme d’affaires libanais Jammal Samih de Samibo et Husmal Sarl, Vital Kamerhe dit ne pas le connaître.

« Est-ce que vous connaissez M.Jammal?« , lui demande le juge. « Je connais beaucoup de monde. Ke n’ai jamais rencontré Jammal Sammih, jamais et jamais« , affirme Vital Kamerhe.

Le Ministère public insiste que M. Kamerhe reconnaisse aussi qu’il était superviseur du programme d’urgence de 100 jours du président Félix Tshisekedi.

Ce à quoi il répond que 9 personnes le supervisaient, dont le Gouverneur de la Banque Centrale et un Coordonnateur, Nicolas Kazadi.

Cela étant, devant tous ces préalables, notamment le manque des pièces pour les parties Kamerhe et Jammal, et l’examen de la requête de mise en liberté provisoire sollicitée par les avocats de Vital Kamerhe, le Tribunal a renvoyé la poursuite du procès au 25 mail 202O.

Pour la chambre du conseil sollicitée par Kamerhe, le tribunal accède à sa demande, et va se prononcer immédiatement.

Mais, s’agissant de sa remise en liberté, le tribunal se prononcera en secret, en présence que des conseils, sans retransmission télévisée.

Thierry Mfundu

- Publicité -

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...