mercredi, septembre 30, 2020
DRC
10,659
Personnes infectées
Updated on 30 September 2020 à 15:03 15 h 03 min
DRC
248
Personnes en soins
Updated on 30 September 2020 à 15:03 15 h 03 min
DRC
10,139
Personnes guéries
Updated on 30 September 2020 à 15:03 15 h 03 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 30 September 2020 à 15:03 15 h 03 min

RDC: La guerre silencieuse de Kamerhe

Loin du procès qui s’ouvre le 11 mai 2020 à Kinshasa, à travers la presse et les réseaux sociaux, Vital Kamerhe livre une guerre silencieuse contre ses autres alliés de la coalition CACH et proches conseillers du Chef de l'État congolais Félix Tshisekedi. Décryptage.

« Kitenge Yezu et Tryphon Kin-Kiey, deux occultistes qui rodent autour de Félix Tshisekedi ». C’est le titre d’un média en ligne qui fait le tour des réseaux sociaux en République démocratique du Congo. Celui-ci est dirigé par un proche de Vital Kamerhe. Depuis plusieurs semaines, le journaliste Lwarhiba, promoteur du site, n’hésite pas à défendre le directeur de cabinet du président Félix Tshisekedi dans ses tweets.

L’article témoigne d’une guerre silencieusement menée par Vital Kamerhe depuis son arrestation et sa détention à la prison de Makala, le 08 avril 2020.

- Publicité-

En effet, si Vital Kamerhe est emprisonné et attend son procès qui s’ouvre le 11 mai 2020, le président de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) n’a toujours pas démissionné de son poste de directeur de cabinet de Félix Tshisekedi et espère toujours revenir. Cependant, la semaine dernière, le Chef de l’État congolais a promu, au rang de vice-Premier ministre, son Haut représentant Kitenge Yezu. Mais, celui-ci ne partirait pas en vacances avec Kamerhe.

Quelques heures avant sa « promotion », ce grand connaisseur de la scène politique congolaise avait lancé un tweet sulfureux à l’endroit du Direcab emprisonné, sans le nommer. « Félix est Président par la volonté de Dieu, matérialisée en son Peuple, guidé par le Sphinx. Œuvre de longue haleine. « Faiseurs de rois », tout à votre honneur mais, simples instruments de Dieu. Tout comme le Diable : la Tentation du Christ. Les outrages au PR se paieront comptant » avait-il promis.

Kitenge allait le payer cher. Notamment sur les réseaux sociaux, où tout un réseau s’active. Des accusations fusent. Dont celle qui suppose que l’homme aurait logé dans un hôtel 5 étoiles dans la capitale congolaise aux frais du contribuable. Et quand celle-ci ne suffit pas, le Haut Représentant de Tshisekedi est simplement traité d’occultiste et de « vautour » .

Dans les faits, c’est toute une campagne de communication qui est mise en place depuis l’annonce des poursuites contre Vital Kamerhe. Ses proches ont menacé, de manière voilée, le Chef de l’État congolais de déballer « la boite de Pandore ». Car, le président de l’UNC a toujours prétendu « avoir agi sous l’impulsion de Félix Tshisekedi ».

Beya et Kin-Kiey visés

Ainsi, alors que le Parquet de Matete envoyait le dossier de Kamerhe pour le Tribunal de Grand Instance de Kinshasa/Gombe où il est inculpé, une étrange lettre de l’homme d’affaires libanais Jammel Samih a fait irruption. Adressée au président Tshisekedi, celle-ci, écrite des mains de ses avocats, insinue une « implication » de François Beya, conseiller spécial du Chef de l’État congolais en matière de sécurité. « Mon client n’a agi que sur instructions de celui qui était Directeur de votre cabinet, ainsi que de la part du Conseiller Spécial en matière de sécurité”, ont-ils écrit.

publicité

La fameuse boite de Pandore se mettait alors en marche. Mais, l’accusation sera coupée court par François Beya, avec la diffusion d’une autre lettre. Celle de son Directeur de cabinet, expliquant finalement « l’implication », à travers un ordre de livrer les maisons préfabriquées. Cette lettre du 12 août 2019, signée par Djoko Bale Kongolo, directeur de cabinet François Beya, est finalement “seule » instruction au Directeur général de la société Samibo, Jammal Samih.

 » Le conseiller spécial du Chef de l’État en matière de sécurité, me charge de vous demander de mettre à la disposition de la présidence de la République, un premier lot de 300 villas dont 200 de 2 chambres et 100 duplex de chambres, destinés au camp Tshatshi « , renseigne cette note.

Tryphon Kin-Kiey est également épinglé dans les attaques. Aux côtés de Kitenge Yezu, l’ancien ministre est perçu comme un potentiel candidat à la succession de Vital Kamerhe au cabinet du Chef de l’État. Kin-kiey est la deuxième personnalité politique, après Kamerhe, à rejoindre l’alliance de Tshisekedi en novembre 2018. Ainsi, dans la presse kamerhiste, avec Kitenge, ils sont dépeints comme des « vautours » autour de Tshisekedi.

Pendant ce temps, le 11 mai 2020 approche à grand pas. Depuis sa détention à Makala, Vital Kamerhe a eu plusieurs réunions avec ses lieutenants pour arrêter des stratégies autour de sa défense. Dans les médias et sur les réseaux sociaux, plusieurs ont réclamé une retransmission du procès en direct, dans le but, disent-ils « d’éventrer le boa ». Mais à la Présidence, Félix Tshisekedi semble insensible à ces menaces. Le président congolais se concentre à la lutte contre le COVID-19 qui s’embourbe. Il a multiplié des réunions avec des responsables de la Riposte et une tournée sur le terrain.

Concernant le procès de Vital Kamerhe, la justice congolaise a décidé de tenir les audiences dans la prison centrale de Makala, écartant toute possibilité de diffusion en direct. Mais, les partisans du Chef de l’État congolais n’ont pas hésité à hausser le ton face aux menaces des proches du directeur de cabinet.

- Publlicité-

À l’UDPS, parti de Tshisekedi, on préfère « laisser la justice faire son travail. Aucun mensonge ne pourrait occulter le travail de nos juges. Mais, si quelqu’un osait impliquer le Chef de l’État dans des bêtises et mensonges, nous allons réagir avec la plus grande fermeté et énergie », promet un cadre du parti.

9 Commentaires

  1. Merci infiniment pour l’information.
    Il faut porte la correction à la dernière paragraphe de l’article. Remplacer le « de » par « ne »(Aucun mensonge ne pourrait) pour permettre ainsi une construction en adéquation avec la logique du texte.

  2. Que les avocats de kamerhe se préparent pour le défendre et non chercher les boucs émissaires. Laissez vos émotions et préparez vous au procès. Vous avez cherché à installer l’État de droit en prônant la justice pour tous. Si kamerhe sera blanchi par la justice c’est son droit mais chercher les poux sur la tête des chauves n’est qu’une aberration.

  3. A quelque chose malheur est bon! La classe politique de la RDC est caractérisée par la médiocrité et il nous a fallu les circonstances du genre affaire kamerhe pour réaliser combien ses partisans sont animés par la médiocrité. Voyons; la fameuse boite à pandor aurait du être ouvert devant l’officier du ministère public devant lequel kamerhe n’a pas su se décharger; en outre, l’opulence dans laquelle ce dernier a vécu depuis qu’il est au cabinet du Chef de l’Etat doit pousser quiconque est de bonne fois à se poser la question simple de savoir où trouve t-il l’argent? Attitude qui échappe au partisans de kamerhe pcq imbus d’eux mêmes et aveuglés par la médiocrité. Ne prouvant s’en sortir ils finissent par se livrer à de réactions épidermiques sans réfléchir au moindre sur la perception populaire de leur comportement. Sans cette affaire nombreux n’auraient pas réalisé à quel point ceux qui prétendent nous servir le font avec médiocrité.

  4. Il faut être si bête en multipliant des stratégies inutiles au lieu de se concentrer à réunir des preuves qui pourraient disculper leur client.
    Une chose vraie est que Kamerhe s’est sali les mains dans divers détournements opérés dans l’exécution des travaux dits des 100 jours du Président de la République; qu’il réponde de ses actes !

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...

POLITICO.CD a besoin de vous!

Contrairement à de nombreuses organisations de presse, nous ne diffusons pas d’informations sponsorisées. Ainsi, nous avons besoin de vos contributions pour continuer à démocratiser l’accès à l’information en RDC, si précieuse et essentielle pour protéger notre indépendance éditoriale.

Les + récents

Bunia : La haute cour militaire annonce l’ouverture des audiences publiques en appel de l’affaire Didier Boyoko

Le colonel magistrat Mukendi Tshidiamanga, président de cette instance supérieure de la justice militaire, l'a annoncé hier mardi 29 septembre 2020, à...

Coalition Lamuka : la passation des pouvoirs entre A. Muzito et M. Fayulu aura lieu ce jeudi

Plusieurs fois reportée, la passation des pouvoirs entre le Coordonnateur sortant de Lamuka, Adolphe MUZITO et le Coordonnateur entrant, le Président Martin...

Participation citoyenne aux finances publiques : l’ODP appelle à la prolongation du projet « Profit-congo »

La RDC occupe actuellement le 5ème rang en matière de transparence des finances publiques et la première place en ce qui concerne...