l'info en continu

L’incroyable situation des patients de Covid-19 en RDC

- Publicité-

Une vidéo a fini par fuiter ce lundi 04 mai sur les réseaux sociaux. Des patients atteints du Coronavirus se plaignent de la mauvaise prise en charge. Ils sont à l’hôpital du Cinquantenaire à Kinshasa. Un des hôpitaux privés choisis par les autorités pour y faire soigner des malades. « Nous avons fait plus de 32 jours ici. On n’est toujours pas libéré. On nous mélange avec d’autres malades et nos tests n’arrivent toujours pas« , affirme une dame face à la caméra.

Les autorités de cet hôpital issu d’un partenariat public-privé n’ont pas voulu réagir. « Nous vous prions de passer demain dans la journée à l’hôpital. Nous répondrons alors à toutes vos préoccupations« , lance un dirigeant.

- Publicité-

Toutefois, plusieurs sources, parmi des médecins de l’Hôpital du Cinquantenaire confirment les faits. D’autant plus que cette vidéo n’est pas la première issue des centres d’internement des patients de Covid-19. Le mois dernier, plusieurs avaient même quitté de force leurs quarantaines, avant de revenir à l’issue des négociations.
Mais un médecin du Cinquantenaire s’est confié à POLITICO.CD.

« Il y a des vérités que vous devriez savoir. D’abord, la procédure. Quand un patient termine ses douze jours de traitement, on lui fait passer un premier test. Et si celui est négatif, on doit le placer dans un autre compartiment à l’étage, où un deuxième test lui est administré. Et si ce deuxième test est négatif, alors il et certifié guéri et libéré« , explique le médecin qui a requis l’anonymat.

« Cependant, il y a un couac. 26 patients sont bloqués. Ils attendent les résultats de leurs premiers tests depuis 12 jours. L’INRB ne nous a toujours pas communiqué les résultats. Face à cette situation, nous ne pouvons pas les sortir et les placer dans le compartiment supérieur, d’autant plus qu’on ignore s’ils sont guéris ou pas« , ajoute-t-il.

POLITICO.CD n’a pas pu joindre l’INRB pour recueillir leur réaction à ce sujet. Cependant, le seul centre de dépistage de cas de Coronavirus en RDC a des capacités limitées. Au début, ce centre développé grâce à un don du Japon, ne pouvait effectuer que 50 tests par jour. Il a néanmoins augmenté ses capacités qui se situent autour de 200.

L’Hôpital du Cinquantenaire n’est pas le seul à connaître des soucis. Aux Cliniques Universitaires de Kinshasa, les médecins qui exercent dans la cellule de riposte contre le Covid-19 menacent d’aller en grève. Ils se disent impayés. Comme eux, une équipe envoyée en province, notamment à Matadi, a affirmé n’avoir pas reçu de salaire, ni de logement.

A l’Hôpital du Cinquantenaire, la direction a confié à POLITICO.CD la semaine dernière qu’elle n’a pas reçu les fonds qui devraient venir de l’Etat. « Nous payons tout avec l’argent de l’Hôpital : le traitement, les équipements et même l’alimentation des malades », nous a confié un dirigeant de cet hôpital. Des propos attestés dans une vidéo où un malade dénonce par ailleurs cette absence de moyens.

Il faut ajouter à cela, des couacs dans le fonctionnement. Fait macabre, révèle un patient de Covid-19 à l’Hôpital du Cinquantenaire, un malade décédé depuis cet après-midi aux alentours de 15 heures, est laissé pour compte, dans l’attente des équipes de la croix rouge. « C’est depuis 16 heures qu’on attend que la Croix-Rouge vienne récupérer la dépouille et désinfecte les lieux. Après avoir promis qu’ils allaient venir, ils ont appelé vers 20 heures pour dire qu’ils ont connu un problème avec leur ambulance, ils ne viendront que demain« , explique ce patient atteint de la maladie.

Le ministre de la Santé, le Docteur Eteni Londongo n’a pas répondu aux appels de POLITICO.CD, tout comme le Docteur Jean-Jacques Muyembe, en charge de la riposte.

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

  1. Il faut être sérieux s’il vous plaît ;il ne vous suffit pas de vous être appelé ministre, medecin ou coordinateur pour que vous meritie la confiance.

Comments are closed.

PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU

%d blogueurs aiment cette page :