RDC: Le procès Vital Kamerhe s’ouvre le 11 mai 2020

0
3394

Le Parquet général près la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe annonce que la première audience aura donc lieu le 11 mai. Une décision qui est intervenue à la suite du transfert du dossier Vital Kamerhe par Parquet général près la Cour d’appel de Kinshasa/Matete vers le Parquet général près la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe pour fixation.

« Vital Kamerhe reste et demeure sous présomption d’innocence devant le Cour devant qui il devra présenter ses défenses, ses moyens de forme et de fonds. Il peut même solliciter encore de nouveau sa mise en liberté provisoire « , a dit à TOP CONGO FM, l’ Avocat au barreau de Kinshasa/Gombe, Me Willy Wenga.

Au sein de son parti, l’Union pour la Nation congolaise, l’heure est à l’inquiétude. « Nous émettons une petite inquiétude sur le fond de ce dossier. Il est toujours incomplet » , a estimé le député UNC Bertin Mubonzi auprès de Top Congo FM. « Qu’est-ce qui a fondé la conviction du magistrat instructeur de retenir l’infraction de détournement des deniers publics à charge du directeur de cabinet du Chef de l’Etat?« , s’interroge-t-il.

« Non seulement on n’a pas prouvé que des le fonds du Trésor ont été détournés par Vital, mais il n’est pas gestionnaire du fonds du Trésor. Et Il n’y a pas eu de confrontation avec les prestataires« .

Le député UNC dit toutefois quand même resté, « serein. Nous pensons que la justice fera bien son travail« .

Il sied de rappeler que les deux demandes de mise en liberté provisoire introduite par les avocats-conseil du Directeur de cabinet du Chef de l’Etat, ont toutes été rejeté.

Selon ces avocats, ce dernier a quelques problèmes de santé depuis 3 à 4 jours à la prison centrale de Makala où une ambulance a même été installé à la cour pour pallier à toute éventualité.

Thierry Mfundu