Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider

samedi, juin 6, 2020
DRC
3,764
Personnes infectées
Updated on 6 June 2020 à 9:33 9 h 33 min
DRC
3,171
Personnes en soins
Updated on 6 June 2020 à 9:33 9 h 33 min
DRC
512
Personnes guéries
Updated on 6 June 2020 à 9:33 9 h 33 min
DRC
81
Personnes mortes
Updated on 6 June 2020 à 9:33 9 h 33 min

Vital Kamerhe appelle les militants de l’UNC au calme: «mon innocence sera prouvée»

Toujours détenu à Makala, malgré l’appel à une mise en liberté provisoire rejetté ce mercredi 15 avril par le tribunal de grande instance (TGI), Vital Kamerhe, poursuivi dans le cadre des enquêtes sur les fonds alloués à l’effectivité du programme de 100 jours, n’offusque pas son « innocence. »

Dans un message relayé à travers son compte twitter, le Président de l’UNC demande tout de même à ses militants et sympathisants au calme et de ne mener aucune pression à la justice qui doit remplir consciencieusement ses tâches. Vital Kamerhe fait au même temps une mention particulière à ses frères du Kivu, réclamant dans les rues sa libération.

« Mercredi 15 avril 2020. Je demande à tous les militants et sympathisants de l’UNC, à tous mes frères et soeurs du Kivu et à l’ensemble du pays de rester calme et de laisser la Justice faire son travail sans aucune pression. » écrit-il avant d’ajouter « Mon innocence sera prouvée. »

Le Directeur de cabinet estime pendant ce temps que les magistrats et les Juges travaillent «consciencieusement en toute indépendance» et que c’est cela l’État de droit voulu par le peuple Congolais.

« La force doit rester à la loi » poursuit-il.

Au côté de Kamerhe, plusieurs autres personnalités du pays sont visés par les appareils judiciaires enquêtant dans le dossier du prétendu détournement des fonds destinés à la réalisation des travaux liés au programme de 100 jours du président Félix Tshisekedi.
Depuis lors, des vagues d’interpellation et d’arrestation font la une en RDC.
Mercredi, Vital Kamerhe est par le biais de ses avocats allé sans succès en appel à la grande instance juridictionnelle. Celle-ci l’a maintenu en détention.

Serge SINDANI | POLITICO.CD

- Publicité -

3 Commentaires

  1. En tout cas si et seulement si son innocence est prouvée, qu’on ferme même les portes des prisons.
    Donc personne n’est et ne sera coupable dans ce pays.

  2. Méthode Coué : <> ? Un minimum de décence et de déontologie professionnelle exigeraient, par ailleurs, qu’il pose illico presto sa démission en tant que Dircab et ne pas déshonorer la fonction.

  3. Méthode Coué : <> ? Un minimum de décence et de déontologie professionnelle exigeraient, par ailleurs, qu’il pose illico presto sa démission en tant que Dircab et ne pas déshonorer la fonction.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...