jeudi, octobre 28, 2021
DRC
57,470
Personnes infectées
Updated on 28 October 2021 à 3:31 3 h 31 min
DRC
5,449
Personnes en soins
Updated on 28 October 2021 à 3:31 3 h 31 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 28 October 2021 à 3:31 3 h 31 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 28 October 2021 à 3:31 3 h 31 min

l'info en continu

RDC: Pourquoi la justice maintient Vital Kamerhe en prison

- Publicité-

La Tribunal de Matete à Kinshasa a rendu sa décision ce samedi autour de la demande de libération provisoire de Vital Kamerhe, le directeur de cabinet du président Félix Tshisekedi qui est en détention depuis le mercredi 08 avril 2020.

Le Tribunal s’est prononcé contre la libération provisoire de Vital Kamerhe, annonçant cependant que ce dernier est maintenu en détention provisoire pour une période de 15 jours. Une décision que les avocats du président de l’Union pour la nation congolaise (UNC) fustigeny.

- Publicité-

Cependant, du côté de la justice congolaise, le maintien en détention de Vital Kamerhe vise à « éviter surtout qu’il y ait des surprises » dans l’instruction. « Un prévenu de son niveau, en déhors de la prison, pourrait en profiter notamment pour détruire des preuves ou faire des activités susceptibles de nuire à la procédure. C’est donc ce que le juge a voulu éviter« , explique un administratif dans le Parquet de Matete.

Les avocats de Vital Kamerhe estiment cependant que le dossier du juge est vide. Une telle détention prolongée serait injustifiée. Un député de l’UNC, parti de Vital Kamerhe, accuse la justice de maintenir son leader en prison, « le temps de fabriquer des preuves ».

« Ils font de pressions et du chantage à notre Président. Ils lui exigent de signer sa démission, en plus de leur remettre des grosses sommes d’argent afin d’échanger cela contre sa libération. C’est inacceptable. C’est une justice politisée et mafieuse« , dénonce ce député

Le Parquet, ni le Tribunal, n’ont communiqué autour des raisons qui ont poussé à maintenir Vital Karmehe en prison. Des sources judiciaires ont révélé à POLITICO.CD plusieurs griefs que la justice retiendrait contre le directeur de cabinet du président Tshisekedi, notamment une présumée disparition de plus de 57 millions de dollars dans le cadre du projet de construction des maisons pour le compte du programme de 100 jours.

- Publicité -

3 Commentaires

  1. Pourquoi l’Unc s’agit il? Si Kamerehe n’est pas coupable a l’issue d’un procès il sera libérer mais s’il est coupable qu’il rende des comptes en claire qu’il rembourse les sommes perçues.

  2. j’aimerais acquérir de connaissance auprès de juriste si la liberté provisoire est autre que si la fuite de l’incriminer n’est pas à craindre.

Comments are closed.

EN CONTINU

%d blogueurs aiment cette page :