Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

lundi, juin 1, 2020
DRC
3,070
Personnes infectées
Updated on 1 June 2020 à 7:27 7 h 27 min
DRC
2,550
Personnes en soins
Updated on 1 June 2020 à 7:27 7 h 27 min
DRC
448
Personnes guéries
Updated on 1 June 2020 à 7:27 7 h 27 min
DRC
72
Personnes mortes
Updated on 1 June 2020 à 7:27 7 h 27 min

RDC: Kamerhe est aussi épinglé dans une affaire de faux médicaments à hauteur de 10 millions de dollars

Le Tribunal de Matete a dévoilé, dans son sujet rejettant une demande de libération provisoire de Vital Kamerhe ce samedi, plusieurs griefs du dossier. Outre l’attribution des marchés publics de gré à gré des entreprises « fictives » telles que SAMIBO qui avait reçu en numéraires liquides la somme de 47 millions de USD( quarante-sept millions de dollars américains) par la RAWBANK, il y a également un dossier de faux médicament dans lequel le président de l’UNC est poursuivit.

D’après la justice congolaise, Vital Kamerhe aurait accordé un marché de gré à gré à l’entreprise TRADE PLUS qui a reçu 10.000.000 USD (dix million de dollars américains pour la fourniture des médicaments.

« Et pourtant, cette dernière n’est pas du domaine pharmaceutique et tient juste une quincaillerie avec cette incidence que les produits commandés par cette dernière sont arrivés à Kinshasa ayant atteint la date de péremption pour la grande partie et donc, impropre à la consommation sans omettre tant d’autres griefs dont les enquêtes sont en cours« , explique le Tribunal.

De son côté, Vital Kamerhe se decharge sur Eteni Longondo. Pour sa défense, le Directeur de Cabinet du Chef soutient que c’est à tort que le parquet le rend responsable dans ce dossier car c’est l’actuel Ministre de la santé ETENI LONGONDO qui avait fait expertiser les médicaments et qui avait déclaré en conseil des ministres que les produits étaient conformes et que c’est lur qui les avaient réceptionné et mis a la disposition de la population, qu’il n’est responsable de rien.

Cet argument n’a pas convaincu la chambre du conseil qui a décidé de prolonger sa détention provisoire à 15 jours.

Thierry Mfundu

- Publicité -

5 Commentaires

  1. De fois pour voler, il faut être intelligent. On veut voler 10.000.000$, on donne cet argent à une société exerçant dans la quincaillerie? ! ! ! ? Et, à la fin, on veut accuser le Ministre. Avec de fausses prémisses, il ne faut pas s’attendre à une conclusion vraie.
    Ici, on s’abstient de demander à qui appartenait la quincaillerie?

  2. L’Etat de Droit est une philosophie dans lequelle tous les hommes quelques soient leurs rangs, respectent les règles de Droit,et sont tous punis deslors qu’il y’a violation dedites lois.

  3. Je pense qu ‘il faut savoir que la justice qui élève une nation, sans la primauté du droit à la politique nous irons nul part au congo.
    Comment quelqu’ un peut cotrancter avec une quincaillerie à la place d’une pharmacie et veut seulement avaler le ministre déjà en prison un dossier que lui seul est conmadotaire de prêt et de loins.
    Seul la justice qui élève une nation car celle ci est début de développement.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...