Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

dimanche, mai 31, 2020
DRC
3,070
Personnes infectées
Updated on 31 May 2020 à 12:26 12 h 26 min
DRC
2,550
Personnes en soins
Updated on 31 May 2020 à 12:26 12 h 26 min
DRC
448
Personnes guéries
Updated on 31 May 2020 à 12:26 12 h 26 min
DRC
72
Personnes mortes
Updated on 31 May 2020 à 12:26 12 h 26 min

RDC : 12 députés nationaux de l’UNC exigent la libération sans condition de Vital Kamerhe

Les députés nationaux de l’Union pour la Nation congolaise expriment leur grande désolation suite à ce qu’ils qualifient d' »humiliation » que vient de subir leur président national.

Ils déplorent son arrestation arbitraire, mercredi 08 avril 2020, suite à un interrogatoire au Parquet général près la Cour d’Appel de Kinshasa/Matete.

L’heure étant « grave », à l’issue d’une réunion de crise, ces députés nationaux :

  • exigent la libération immédiate et sans condition de Vital Kamerhe;
  • fustigent le comportement de certains médias qui s’évertuent à véhiculer de fausses informations selon lesquelles le président national de l’UNC serait inculpé pour détournement de deniers publics, ce qui est est totalement faux;
  • affirment que Vital Kamerhe est sous mandat d’arrêt provisoire pour une confrontation qui ne constitue ni une infraction, encore moins une preuve quelconque de sa culpabilité. Rien n’indique, selon eux, que la fuite de Vital Kamerhe était à craindre pour justifier son arrestation et sa mise en détention;
  • réitèrent leur soutien indéfectible au Directeur de Cabinet du Chef de l’État et demandent à leurs militants de rester mobilisés. Vital Kamerhe a été placé en détention préventive à la prison centrale de Makala après une audition au Parquet Général près la Cour d’Appel de Kinshasa/Matete, suite aux enquêtes sur les travaux de 100 jours du programme du Chef de l’État.

Thierry Mfundu

- Publicité -

2 Commentaires

  1. Vous les Députés sans manière et sans manieur, pourquoi vous ne reconnaissez pas les faits de détournement mis à charge de votre chef ? Vous croyiez qu’on doit laisser tous passés ? Nul est au dessus de la loi dit-on.

  2. Ces députés reconnaissent que leur chef est en détention provisoire et qu’il ne se reproche de rien. Qu’ils laissent la justice faire son travail afin de le laver de tous les soupçons qui pèsent sur lui.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...