jeudi, juillet 2, 2020
DRC
7,189
Personnes infectées
Updated on 2 July 2020 à 16:25 16 h 25 min
DRC
4,696
Personnes en soins
Updated on 2 July 2020 à 16:25 16 h 25 min
DRC
2,317
Personnes guéries
Updated on 2 July 2020 à 16:25 16 h 25 min
DRC
176
Personnes mortes
Updated on 2 July 2020 à 16:25 16 h 25 min
publicité

Les révélations de Billy Lumbayi, l’homme annoncé faussement positif au Coronavirus à Lubumbashi

Dimanche 22 mars 2020, la RDC a appris de la bouche du gouverneur de la province du Haut-Katanga Jacques Kyabula, la présence de deux cas positifs au Coronavirus dans la ville de Lubumbashi. Le doute réservé à cette nouvelle par le ministre national de la santé Eteni Longodo, s’est avéré prudent, après que les analyses de l’INRB aient démontré que le fils et le père dits atteints, ne portaient pas de virus.

Cet homme s’appelle Billy Lumbayi. Contacté par politico.cd, il raconte son calvaire « des tests forcés  » pour un diagnostic que l’équipe de prise en charge du Coronavirus fans le Haut-Katanga n’a voulu qu’il ne soit que négatif.

« Nous sommes arrivés à Lubumbashi. On nous a fait des examens. Ces examens se sont révélés négatifs. Le monsieur là, disons, le docteur, a répété le même examen sur moi et sur mon fils au moins 4 fois. Le résultat était toujours négatif. Mais il a fait une politique là avec ses agents que je n’ai pas compris, pour dire que mon fils et moi étions atteints du Coronavirus « , raconte Billy Lumbayi.

Les conditions dans lesquelles les tests ont été effectués jetaient déjà un doute dans le chef du présumé patient sur le résultat proclamé. « L’enfant qui n’a pas l’habitude de voyager par avion a été émotionné depuis l’appareil. Il faisait de la fièvre. Dans l’entre-temps nous étions sous la pluie. On nous a examiné sous la pluie. Nous avons été escortés sous la pluie dans un village à 30 kilomètres de l’aéroport. Nous avons passés deux nuits dans ce village sans à manger ni à boire. Personne non plus n’est passé pour s’enquérir de l’évolution de notre état de santé « , a déploré Billy Lumbayi.

La première visite qu’ils recevront, c’est celle d’un membre du gouvernement provincial qui est venu leur annoncer un retour imminent à Kinshasa. « Hier la nuit, le ministre est venu et nous a dit : vous allez quitter la ville. Parce que votre cas est critique. Il y a une délégation qui va vous prendre, alors que l’INRB nous avait déjà diagnostiqués négatifs. Nous lui avons posé la question : qui va nous prendre à l’aéroport ? Il nous a dit : allez seulement à Kinshasa. Il y a une délégation qui va vous récupérer. Quand nous sommes arrivés à Kinshasa, il n’y a aucun corps médical qui nous attendait. C’est ma famille qui nous a accueilli et nous sommes allés directement à la maison« , relate-t-il.

Pire, les deux présumés malades n’obtiendront ni fiche, ni attestation médicale de leurs examinateurs. « Nous sommes rentrés sans rien. Même pas une attestation médicale. Le pilote a exigé une attestation médicale avant de nous embarquer. Il n’y en avait pas. Après, le docteur qui nous accompagnait a fait un acte de reconnaissance avec sa signature et son sceau et l’a remis au pilote. C’est ainsi que nous avions pu embarquer « , se désole Billy Lumbayi.

Son enfant, qui « était trop tourmenté, s’est rétabli et il va bien ».

- Publicité -

9 Commentaires

  1. Donnez ns le nom DE CE fameux Docteur qui vs avez teste’ a l’airoport,en enduisant le Gouverneur jacke kyabula en erreur .
    Tout CAS confirme’ doivent avoir un certificat a l’appuis,CE fameux Docteur Na t IL pas agit Sur l’esprit tribale? Surtout Dans cette dite province,voila le Mal DE place’ un Docteur mediocre en cartons Dans l:equipe DE riposte , parceque IL est frere DE ….

  2. Le témoignage est flou, ils ont été acheminé dans un village situé à 30km de Lubumbashi sans visite, sans nourriture pendant 2 jours et 2 nuits ?…

  3. À quoi cela rime-t-il? Pourquoi les avoir renvoyés à Kinshasa au lieu de les prendre en charge à Lubumbashi? Quelles dispositions ont été prises afin de protéger les covoyageurs alors qu’il y avait suspicion? Pourquoi ces supposés malades n’ont pas été pris en charge à leur retour à Kinshasa et sont rentrés directement chez eux?
    Quelles compensations pour ces 2 personnes dont le séjour lushois a été écourté?

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...