Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider

samedi, juin 6, 2020
DRC
3,764
Personnes infectées
Updated on 6 June 2020 à 9:33 9 h 33 min
DRC
3,171
Personnes en soins
Updated on 6 June 2020 à 9:33 9 h 33 min
DRC
512
Personnes guéries
Updated on 6 June 2020 à 9:33 9 h 33 min
DRC
81
Personnes mortes
Updated on 6 June 2020 à 9:33 9 h 33 min

Ce que l’on sait du 1er patient décédé du Coronavirus en RDC

Le directeur de cabinet adjoint de la ministre congolaise de l’Economie est le premier patient atteint du Coronavirus à succomber en République démocratique du Congo, attestent plusieurs sources. Cependant, sa contamination et son décès provoquent des interrogations au pays.

Le docteur Didie Bandubola est bel et bien le premier patient atteint du Coronavirus qui meurt en RDC. Placé en quarantaine depuis plusieurs jours à l’hôpital du Cinquantenaire au centre-ville de Kinshasa, ce Directeur de cabinet adjoint et frère de la ministre de l’Economie, Accacia Bandubola, est décédé dans la soirée du vendredi 20 mars 2020, des « suites de problèmes respiratoires », annonçaient à Politico.cd, plusieurs sources médicales.

Si le média congolais n’avait pas révélé l’identité de la victime, c’est du côté des officiels que l’information a fait surface. Plusieurs membres du gouvernement ont en effet révélé son identité sur Twitter. Samedi matin, c’est le ministre de la Santé, le Docteur Eteni Longondo qui a confirmé le décès, sans toutefois révéler l’identité, ni parler des circonstances.

Depuis, des rumeurs fusent à l’Hôpital du Cinquentenaire, où certains accusent l’équipe de riposte de n’avoir pas administré des soins appropriés au malade. D’autres par contre font savoir que le Docteur Bandubola souffrait déjà d’une autre maladie. Impossible à l’heure actuelle de confirmer toutes ses rumeurs contradictoires.

Toutefois, le cas de Didie Bandubola interpelle les équipes de la lutte contre cette épidémie du Coronavirus en RDC. Le médecin a regagné Kinshasa à la suite d’un voyage en Europe où il aurait contracté le virus. Selon des sources proches du cabinet de la ministre de l’économie, il aurait accédé à son lieu de travail à son retour du voyage, pendant au moins deux jours. «Tout était normal à son retour. Il avait repris le travail. Et on lui posait même des questions autour de cette histoire du Coronavirus qui faisait alors rage en France d’où il revenait. On rigolait même sur ça », explique un membre du cabinet.

Il a fallut attendre deux jours plus tard pour voir le Docteur manifester des symptômes. C’est à ce moment qu’il se rendra finalement à l’hôpital où, « en référence à ses symptômes et son passé de voyage en France, nous l’avons tout de suite placé en quarantaine, avant que des résultats ne confirment le diagnostic », explique une source médicale.

D’autres non identifiés

Au même moment, la ministre de l’Economie, sa sœur et supérieure, manifeste des symptômes, après avoir été en contact avec son Directeur de cabinet adjoint dans leurs bureaux situés à l’immeuble du gouvernement, qui abrite également plusieurs autres ministères. La ministre sera diagnostiquée positive au virus le jeudi 19 mars, après avoir néanmoins pris part à au moins un conseil de ministres dirigé par le président Félix Tshisekedi autour de toute l’équipe gouvernementale.

Rapidement, la panique gagne son cabinet, où, on le rappelle, la ministre et son frère ont pu travailler « sans une quelconque précaution ». Le jeudi et le vendredi, la quasi-totalité du cabinet est allée faire des tests de dépistage à l’INRB. Du côté du gouvernement, le président Félix Tshisekedi a ordonné que tous les ministres effectuent les tests de dépistage. Ce samedi, le ministre Eteni Longondo a annoncé a annoncé cinq (5) nouveaux cas, tous congolais.

Dans la journée, le ministre du Commerce extérieur affirme, dans un tweet, que 13 ministres, y compris lui-même, sont testés négatifs. « Le Ministre du Commerce Ext Jean Lucien Bussa testé négatif au COVID-19 avec 13 autres membres du Gouvernement, annonce officiellement l’INRB. Il demande à toute population congolaise de continuer à respecter scrupuleusement les mesures d’hygiène et de la diététique travées », peut-on lire sur le twitter du ministère de Commerce extérieur de la RDC.

On ignore cependant si d’autres membres du gouvernement sont testés positifs. Le ministre Eteni avait d’ailleurs fait savoir qu’il ne communiquera pas les noms de personnes infectées. Par ailleurs, de nos sources, les équipes de la riposte n’ont pas encore identifier toutes les personnes qui ont été en contact avec Didie Bandubola, y compris sa sœur la ministre Accacia Bandubola. Une situation qui risque de voir le nombre de contamination monté en flèche, sans être officiellement diagnostiqué.

- Publicité -

19 Commentaires

  1. Commenter :La population doit toujours être vigilant en respectant les conditions d’hygiènes établies par l’ OMS,et de mettre leur confiance au Dieu très haut, le Maître Suprême.

  2. Il faut communiquer les noms des ministres contaminés pour mettre hors de danger les autres personnes qui pourraient s’approcher d’eux. Garder secrets leurs noms c’est mettre tout le monde en danger par manque d’information.

  3. Le mieux est de suivre à la loupe pour retrouve toutes personnes qui est était en contact avec le docteur DIDIE et sa famille entière (cousins, belles soeur, grand parents…) les voisins n’y échappe pas.

  4. Ça ne sert à rien de cacher l’identité des personnes infectées
    Je pense qu’il faut être transparent pour aider ceux qui ont été en contact avec les malades, afin qu’ à leur tour, qu’ils courent vite se faire tester.

  5. Ce n’est pas le CORONA qui l’as tué. Il y a eu co-morbidité. Sa glycémie était à 360, sa TA à 180/12, Il a fait plus de 24h sans qu’un personnel soignant accède dans sa chambre d’isolement pour suivre sa clinique. Il a développé le stresse lié à cet isolement, avec l’accès libre à l’internet dans son téléphone sur tout se qui se raconte sur lui dans les réseaux sociaux… Il a demandé à son chef direct, Le Médecin Directeur de l’envoyer un glucometre, un tension-metre , un oxygeno-metre. Et il se prelevait la TA lui même, ainsi que la glycémie, vu que personne ne lui suivait… Il y a eu négligence dans la prise en charge, de la part des nos confrères médecins de l’hôpital du Cinquantenaire. Car tous les autres cas confirmés de CORONA VIRUS suivi ailleurs ils sont stable cliniquement. Et le premier confirmé pourrait être déclaré guerri du nCOVID-19 et être libéré très bientôt.

  6. Devantcette pendemie de corona virus nous devons d abord nous proteger et ensuite proteger les autres enfin appliquer et faire appliquer toutes les measures preconisees par l authority supreme du pays mais hellas bcp n ont ni eau potable ni savons pire encore ne sont pas informes a cause de l energies electrique

  7. COVID19 est une réalité qui nous rappelle à prendre conscience et respecter les recommandations des autorités du pays. En passant, nos condoléances à la famille biologique du Docteur Didier et qu’il repose en paix.

  8. Je pense que les noms de tous les membres du gouvernement qui seront testes positifs doivent etre communiques pour aider la population d Eviter les contact avec eux

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...