jeudi, octobre 28, 2021
DRC
57,470
Personnes infectées
Updated on 28 October 2021 à 14:31 14 h 31 min
DRC
5,449
Personnes en soins
Updated on 28 October 2021 à 14:31 14 h 31 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 28 October 2021 à 14:31 14 h 31 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 28 October 2021 à 14:31 14 h 31 min

l'info en continu

RDC: Tous les ministres du gouvernement passent un test de dépistage au Coronavirus

- Publicité-

L’Institut National de Recherche Biomédicale (INRB), situé au centre-ville de Kinshasa, a connu des invités spéciaux ce jeudi après-midi. La quasi-totalité des ministres du gouvernement congolais s’y sont rendus pour passer un test de dépistage au Coronavirus.

Dans la matinée, POLTIICO.CD a annoncé en exclusivité la contamination de la ministre de l’Economie, Acacia Bandubola, diagnostiquée par le même institut congolais. La ministre aurait été contaminé via son Directeur de cabinet adjoint, qui est également son frère, qui revenait d’un voyage à l’étranger.

- Publicité-

Par ailleurs, Mme Bandubola, qui est placée, aux côtés de son époux et de son frère, en quarantaine, a participé à un Conseil des ministres, auquel ont pris part tous les membres du gouvernement, y compris le président Félix Tshisekedi.

Les résultats des test n’interviendra que dans les « prochaines heures », annoncent des sources à l’INRB. Pour l’heure, tous les ministres sont en observations.

Hausse du nombre des cas

La RDC est passée à la vitesse supérieure mercredi soir après l’annonce du président Tshisekedi, qui a notamment mis en place plusieurs mesures pour faire face à cette pandémie du Coronavirus, dont la suspension du trafic aérien en provenance des pays à risque, et plusieurs restrictions de rassemblements à travers le pays. Pendant ce temps, alors que la RDC ne connaissait jusqu’alors que des cas de contamination venus de l’étranger, 4 des 14 cas ont été contaminés sur place à Kinshasa. Deux ont été contaminés dans la matinée de mercredi.

« Nous avons entre nos murs sept malades. Les quatre premiers cas, c’était des cas importés. Maintenant à partir d’hier, nous avons noté qu’il y a des cas autochtones c’est-à-dire les contaminations au niveau local. Donc, les Congolais qui n’ont pas voyagé, qui sont restés ici commencent à être contaminés », expliquait le Docteur Eteni Longondo dans la matinée de mercredi.

Le soir, le ministre congolais de la Santé a annoncé de nouveaux cas, dont deux autres infectés sur place à Kinshasa. “L’INRB vient de m’informer de 7 nouveaux cas de COVID-19 diagnostiqués ce soir. Ils sont tous Congolais mais 5 ont séjourné ou transité par la France. 2 séjournent à Kin mais étaient en contact avec 1 cas positif venu de la France“, dit-il dans un tweet.

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

EN CONTINU

%d blogueurs aiment cette page :