Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider

samedi, juin 6, 2020
DRC
3,764
Personnes infectées
Updated on 6 June 2020 à 8:33 8 h 33 min
DRC
3,171
Personnes en soins
Updated on 6 June 2020 à 8:33 8 h 33 min
DRC
512
Personnes guéries
Updated on 6 June 2020 à 8:33 8 h 33 min
DRC
81
Personnes mortes
Updated on 6 June 2020 à 8:33 8 h 33 min

RDC: Jean-Marc Kabund défie l’ultimatum du collectif et reste président intérimaire de l’UDPS

L’ultimatum de 72 heures lancé par le collectif « Sauvons l’UDPS » pour exiger la démission de Jean-Marc Kabund au poste de président intérimaire de l’UDPS expire en principe ce lundi 16 mars.

Le collectif « Sauvons l’UDPS » qui regroupe plusieurs députés, cadres et membres de l’UDPS dont le Prof Tshilumbu, Me Peter Kazadi et Me Jacquemain Shabani, accuse ce dernier de plusieurs griefs dont le viol des textes légaux du parti.

Il s’avère que JM Kabund n’a visiblement pas envie de démissionner et reste aphone face à cet appel à la démission doublée d’une menace de recourir aux cours et tribunaux.

Selon Elvis Mayo, conseiller juridique du leader de l’Udps cité par Cas-infos, les actes pris par ce dernier ne violent nullement les textes qui régissent le parti. « Le mandat spécial est très clair, il lui est donné toutes les prérogatives de président du parti. Nous reviendrons sur ça quand ils vont saisir les instances judiciaires puisque je sais que le président a.i restera de marbre face à leur ultimatum de 72 heures », explique l’avocat qui se dit prêt à affronter les auteurs de l’ultimatum devant les juges.

Sur la destitution de Jacquemain Shabani au poste de président de CEP-UDPS, JM Kabund qui se défend d’avoir pris légalement cette décision, affirme qu’il n’a fait qu’entériner une décision des membres de CEP-UDPS qui ont organisé une élection interne au sein de leur structure du parti.

Pour Me Mayo, cela ne fait aucun doute que le groupe « Sauvons l’Udps » tente de déstabiliser le parti et par ricochet le pouvoir de Félix Tshisekedi dans « des calculs purement électoralistes visant les échéances de 2023. ».

Il est à noter que la Convention démocratique du parti-CDP, l’autre structure d’appoint de l’UDPS partage également les points de vue du collectif Sauvons l’UDPS.

Cette dernière s’est attaquée au fameux mandat du 22 janvier 2018 dont se prévaut JM Kabund qui ne contiendrait ni numéro d’enregistrement ni des articles référentiels.

La CDP affirme qu’il s’agit d’un document confidentiel que la présidence du parti n’a jamais publié.

Elle note par ailleurs que le collectif d’avocats de l’UDPS avait informé le chef de l’État, garant des statuts du parti, que ce mandat avait été rejeté par les cours et tribunaux.

Victor Wakwenda et les autres membres de la convention démocratique dans leur lettre du 09 mars 2020, ont qualifié ce mandat de « traquenard udpscide » car il est selon eux, comme une bombe entre les mains inexpertes avec plusieurs conséquences.
Parmi elles, la CDP cite la destruction du parti, la crise de leadership, etc.

Thierry Mfundu

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

  1. JM Kabund reste toujours President a.i. de l’UDPS car il fait peur aux membres de FCC. Il y a des infiltres au sein du parti ou les achetés par le camp adverse comme les Tshibala, Mubake, Mavungu etc … Il merite de nous diriger jusqu’a bon port. A bon entendeur, une phrase suffit.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...