dimanche, octobre 17, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

Décès du Général Kahimbi:  » La MONUSCO n’est pas mandatée pour mener des enquêtes », dément la présidence

- Publicité-

La presse présidentielle a tenu à élaguer un « malentendu  » survenu de suite des propos repris du président de la République Félix Tshisekedi repris dans le compte rendu du 24è conseil des ministres, relatifs aux premiers éléments reçus de la Monusco dans l’enquête de la mort du général Delphin Kahimbi.

Dans une dépêche publiée ce mardi 10 mars, la présidence précise que « la mission onusienne en RDC ne pilote pas l’enquête sur la mort inopinée du général Delphin Kahimbi, patron du renseignement militaire ; cette tâche revient plutôt aux juridictions congolaises compétentes. La Monusco a été sollicitée pour donner son concours technique et scientifique « .

Cette dépêche reprend la mise au point du porte-parole du président de la République Kasongo Mwema Yamba Yamba faite lundi 9 mars sur les antennes de la RTNC.

« Contrairement à certains propos repris dans le point 4 de la communication du président de la République, propos repris dans le compte rendu de la 24è réunion du conseil des ministres, l’enquête sur le décès du général Delphin Kahimbi été confiée aux autorités congolaises compétentes et non à la Monusco, la Monusco dont ce n’est pas la vocation en RDC », rapporte la dépêche.

Ces propos du 24è conseil des ministres ont suscité une controverse dans l’opinion congolaise quant aux attributions de la Monusco et des juridictions congolaises compétentes en la matière.

Bien avant la présidence, c’est le porte-parole de la Monusco qui a également menée la même démarche, en précisant que la Monusco n’enquête pas sur la mort du général Delphin Kahimbi. Elle a fourni aux autorités congolaises son expertise scientifique et technique.

Le chef d’état-major congolais a nommé une commission chargée de faire la lumière sur cette mort brusque de Delphin Kahimbi.

- Advertisement -
- Advertisement -

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

notre sélection

%d blogueurs aiment cette page :