Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

lundi, juin 1, 2020
DRC
3,070
Personnes infectées
Updated on 1 June 2020 à 7:27 7 h 27 min
DRC
2,550
Personnes en soins
Updated on 1 June 2020 à 7:27 7 h 27 min
DRC
448
Personnes guéries
Updated on 1 June 2020 à 7:27 7 h 27 min
DRC
72
Personnes mortes
Updated on 1 June 2020 à 7:27 7 h 27 min

Pascal Mukuna brille par son absence à la sortie officielle de son mouvent citoyen « CEP »

L’initiateur Évêque Mukuna s’est absenté mais cela n’a pas empêché la sortie officielle du mouvement “Citoyen pour l’éveil du Congo » ce samedi 7 mars 2020.

Le vice-président Jean-claude Katende pour sa part, était présent et a circonscrit le contexte de la naissance de ce mouvement citoyen.

« Nous avons besoin de l’émergence d’une gouvernance pour l’intérêt des congolais. Nous devons rester éveillés pendant toute la législature et non attendre la veille des échéances électorales. Nous sommes proches du peuple congolais et non des formations ou regroupements politiques”, a déclaré le vice-président de CEP.

Par ailleurs, l’autre figure de cette nouvelle aventure Axel Gontsho a signifié que CEP veut permettre aux congolais de constater la différence entre l’avant et l’après alternance.

« Notre mouvement citoyen a pour mission d’obliger par les moyens constitutionnels et légaux, les dirigeants de nous sortir de la situation dans la quelle nous nous trouvons. Car une année après l’alternance, rien ne marche, on parle toujours de détournement des deniers publics, coulage des recettes. La vie sociale devient de plus en plus difficile avec notamment la hausse des denrées alimentaires. Nous devons interpeller les autorités compétentes », a soutenu Axel Gontsho.

L’absence de l’initiateur Pascal Mukuna à cette cérémonie a été minimisée, d’autant plus que sa vision qu’il émise a été au centre de cette sortie médiatique.

« Nous disons au sein de notre mouvement citoyen que la question de l’autorité morale est une escroquerie. Il peut ou ne pas être là aujourd’hui mais il y a le peuple qui est là et nous évoluons. Il a fait sa part en ayant la vision mais maintenant, nous portons tous cette vision », a banalisé Serge Gontcho.

Au commencement, l’évêque de l’église Assemblée chrétienne de Kinshasa, ACK, multiplie des sorties médiatiques pour dénoncer le blocage du pays institué par la coalition FCC-CACH. il demande même à Kabila et Tshisekedi de publier leur accord de coalition, responsable de ce blocage. Le conseil de sécurité l’interpelle à la présidence pour lui demander d’expliquer ses nombreux propos contre Joseph et ses collaborateurs. Mais, Jean-Claude Katende et Axel Gontsho ont déjà senti le sens de sa démarche et les rejoignent.

Aujourd’hui, ils viennent de donner naissance au mouvement citoyen « Citoyen pour l’éveil patriotique ».

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...