Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider

samedi, juin 6, 2020
DRC
3,764
Personnes infectées
Updated on 6 June 2020 à 9:33 9 h 33 min
DRC
3,171
Personnes en soins
Updated on 6 June 2020 à 9:33 9 h 33 min
DRC
512
Personnes guéries
Updated on 6 June 2020 à 9:33 9 h 33 min
DRC
81
Personnes mortes
Updated on 6 June 2020 à 9:33 9 h 33 min

Programme 100 jours: après David Blattner et Samih Jammal, le DG de l’office des routes transféré à Makala

a liste des personnes arrêtées dans le cadre du programme d’urgence des 100 jours du chef de l’Etat continue à s’allonger.

Après le DG de SAFRICAS David Blattner et celui de SOMIBO Congo et HUSMAL Samih Jammal auditionnés et mis aux arrêts à la prison centrale de Makala, c’est le tour du DG de l’office des routes, Mutima d’être mis aux arrêts, rapporte des sources judiciaires.

Il a été interpellé et mis aux arrêts après avoir été entendu sur l’utilisation des fonds alloués au programme des 100 jours du chef de l’Etat Félix Tshisekedi.

Notons que le DG du FPI, Patrice Kitebi a aussi auditionné au parquet général près de la cour d’appel de Kinshasa/ Matete.

« Le Parquet voulait savoir ce qui a été fait, ce qui reste à faire, quels sont les dépenses engagées, quels sont les contrats signés avec les prestataires de services et les paiements qui ont été faits » , révèle le chargé de communication du Fonds pour la promotion de l’industrie (FPI).
Parce que  » dans le cadre de l’exécution du programme de 100 jours, le FPI a souscrit sur 13 projets », déclare Elvis Ngwala, chargé de communication du FPI sur TOP CONGO FM.

Et d’ajouter:

 » Ce n’était pas une interpellation. C’était une invitation du Parquet. Sur réquisition du Parquet. Le DG était bel et bien au Parquet pour déposer tous ces documents demandés »

Contrairement à ce qui se raconte sur plusieurs médias, le ministre de la justice et garde des sceaux, Celestin Tunda Ya Kasende a déclaré sur TOP CONGO FM que le DG de SAFRICAS est toujours aux arrêts et détenu à la prison centrale de Makala.

« Nous ne voulons pas de justice spectacle. Les gens ne seront pas arrêtés pour amuser la galerie. Nous voulons consolider un État de droit dans notre pays. Les gens seront interpellés par rapport aux faits », a-t-il déclaré à nos confrères de Top Congo FM.

Le vice-Premier ministre en charge de la Justice exhorte même « à respecter nos magistrats. Je me suis rendu compte que nous avons un corps des magistrats très compétents. Nous devons leur faire confiance » et il révèle avoir » été particulièrement chargé de veiller au respect des droits de l’homme et aux droits de la défense. Il n’y aura pas d’arbitraire », a-t-il soutenu.

Notons que David Blatner a même été passé en chambre du Conseil pour évaluer la régularité de sa détention.

« Les magistrats sont en train de suivre son dossier », a précisé le vice-Premier ministre en charge de la Justice.

Thierry Mfundu

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...