dimanche, août 9, 2020
DRC
9,454
Personnes infectées
Updated on 9 August 2020 à 17:58 17 h 58 min
DRC
906
Personnes en soins
Updated on 9 August 2020 à 17:58 17 h 58 min
DRC
8,324
Personnes guéries
Updated on 9 August 2020 à 17:58 17 h 58 min
DRC
224
Personnes mortes
Updated on 9 August 2020 à 17:58 17 h 58 min
publicité

RDC: L’ONG qui accusait Albert Yuma de détournement fait volte-face

Revirement spectaculaire de l’Association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ), qui revient sur ses accusations contre Albert Yuma, président du Conseil d'administration de la Gécamines.

La déclaration est sans équivoque. « Du recoupement réalisé, sur base des nouveaux éléments, il appert clairement que la hiérarchie de la Gécamines avait sollicité et obtenu de la part de son partenaire Fleurette Mumi plusieurs interventions financières pour le financement de ses plusieurs projets dont la somme de 128 millions d’euros dans le cadre d’une ligne de prêt sans garantie de 200 millions d’euros », affirme l’avocat Georges Kapiamba.

Dans une longue explication qui s’en suit, M. Kapiamba admet donc que des éléments fournis par Ventora à l’ACAJ établissent que la Gécamines avait effectivement obtenu un prêt de 128 millions d’euros, soit une ligne de 200 000 millions, auprès de Fleurette Mumi suivant l’accord signé le 02 octobre 2017, par Monsieur Kintaleg Alain Mukonda, pour le compte de Fleurette Mumi Limited; et Monsieur Jacques Kamenga Tshimuanga pour la Gécamines.

En décembre dernier, le Parquet général près la Cour de cassation a pris des mesures conservatoires interdisant notamment la sortie du territoire national « au Président du conseil d’administration (PCA), Directeur général (DG) et au Secrétaire général (SG) de la Générale des Carrières et mines (Gecamines). » Une enquête judiciaire sera ouverte à leur encontre.

Ces déicsions de la justice congolais précédaient des accusation de Georges Kapiamba; « Vivement que cette démarche de la justice aille jusqu’au bout parce que nous révélons les actes de détournement de fonds et d’enrichissement illicite dans le chef notamment des mandataires publics« , appelait-il. Le président de l’ACAJ explique que « la Gécamines a été condamnée, il y a quelques mois par les instances judiciaires, à verser la somme de 200 millions de dollars à une des sociétés proches de Monsieur Dan Gertler« .

- Publicité -

2 Commentaires

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...