Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider

jeudi, juin 4, 2020
DRC
3,644
Personnes infectées
Updated on 4 June 2020 à 15:31 15 h 31 min
DRC
3,071
Personnes en soins
Updated on 4 June 2020 à 15:31 15 h 31 min
DRC
495
Personnes guéries
Updated on 4 June 2020 à 15:31 15 h 31 min
DRC
78
Personnes mortes
Updated on 4 June 2020 à 15:31 15 h 31 min

Le départ de Floribert Kabange et la nomination de nouveaux magistrats salués en RDC

Les nominations opérées par Félix Tshisekedi la nuit dernière au sein de l'appareil judiciaire en République démocratique du Congo ont été saluées tant par les hommes politiques que par la société civile.

Félix Tshisekedi a mis en place des nouvelles nominations au sein de l’appareil judiciaire du pays le vendredi dernier. Symbole de l’ancien pouvoir, Flory Kabange Numbi tombe. L’ancien « Procureur général de la République » était régulièrement accusé par la société civile d’être sous la coupe de l’ancien président Joseph Kabila. Il est remplacé par un nouveau Victor Mumba Mukomo, décrit comme « un vieux routier ». Ce dernier devrait alors se charger des dossier chauds du moment.

Par ailleurs, Jean-Paul Mukolo est nommé procureur général près la Cour constitutionnelle. Selon des sources judiciaires, ce dernier est décrit comme « compétent et intègre », après avoir été longtemps avocat général au Parquet général de la République. Dominique Thambwe est nommé premier président de la Cour de cassation en remplacement de Jérôme Kitoko.

Dans le même lot, il y a également la nomination d’un nouveau procureur général près le Conseil d’État. Il s’agit d’Octave Tela, qui remplace Joseph Mushagalusa dont tête été réclamée depuis longtemps par la société, l’accusant notamment de faire obstruction à certaines décisions du Conseil d’État.

Du côté de la justice militaire, le général Joseph Mutombo Katalay, est le premier président de la Haute Cour militaire. Le lieutenant-général Mukuntu a été reconduit comme auditeur général près la Haute Cour militaire.

Ces nomination ont été chaleureusement saluées du côté de la société civile congolaise. « La nouvelle mise en place au niveau des organes du ministère public de l’ordre judiciaire comme administratif constitue un signal positif. Il est temps de dépoussiérer le parquet des ceux qui étaient devenus des obstacles à la lutte contre l’impunité« , estime l’avocat Hervé Diakies.

« Le départ du PG Kabange notoirement inféodé aux intérêts de la kabilie est un signal fort et un actif du magistrat suprême. Il faut que les nouveaux venus soient suffisamment indépendants pour s’attaquer à la criminalité économique de la corruption qui est puissante« , ajoute ce défenseur des droits de l’Homme

Des internautes ont également salué le départ de celui qui « symbolisait l’injustice sous Kabila ».

Félix Tshisekedi est attendu dans la lutte contre la corruption en RDC. Les nouveaux dirigeants de l’appareil doivent rapidement prendre en mains plusieurs dossiers présumés de corruption dont les affaires dites de 15 millions, de 200 millions à la Gécamines et tant d’autres.

De son côté, l’Association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ) salue la nomination de nouveaux responsables dans la Justice, « en particulier le Procureur Général près la Cour de Cassation et celui près le Conseil d’Etat. Elle attend de ces derniers la lutte concrète et rapide contre notamment la corruption et les crimes graves. « 

- Publicité -

4 Commentaires

  1. FATSHI BETON,qu’ils acceptent où pas , mais avec mon président c’est toujours en avant ,,quelques soit les obstacles du chemin nous ne manquerons pas a la réussite.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...