l'info en continu

RDC: en accusant l’UDPS, Kalev Mutond avoue un délit

- Publicité-

Accusé lors de la matinée politique de l’UDPS du 25 janvier dernier par Augustin Kabuya, secrétaire général de l’UDPS, de disposer d’un passeport diplomatique et de se renseigner sur les voyages de Félix Tshisekedi, l’ancien patron des services secrets congolais a réplique, mettant à nu plusieurs secrets dans un communiqué daté mercredi du mercredi 29 janvier.

Généralement discret, celui qui assure connaître des secrets d’État, affirme dans son communiqué que, sous son mandat, « l’ANR a facilité et obtenu l’octroi, non pas des passeports ordinaires, mais des passeports de service avec lesquels plusieurs cadres de l’UDPS voyageaient en Afrique est dans le reste du monde »..

- Publicité-

Et de poursuivre: « Le Secrétaire général de l’UDPS de Tshisekedi peut-il dire aux militants qu’il a réunis le 25 janvier 2020 quelles étaient les fonctions d’État de ces cadres de l’UDPS qui voyageaient, à l’époque avec des passeports de service.« 

Cette question adressée au Secrétaire général de l’UDPS révèle en elle-même les mécanismes illégaux dans lequel le pays était géré pendant 18 ans. Étant donné que le principe de la légalité est le fondement des actes administratifs, Kalev peut-il dire à l’opinion publique quelle était la base légale justifiant l’octroi des passeports de service aux cadres de l’UDPS ?

Comment un haut fonctionnaire de l’État digne de ce nom peut-il dans l’exercice de ses fonctions nobles poser des actes irréguliers et les justifier maladroitement sur la place publique ?

Si les faits sont avérés, Kalev Mutond peut être poursuivi pour faux et usage de faux et les cadres de l’UDPS pour usurpation d’identité. Étant donné qu’il a déclaré avoir ordonné la délivrance des passeports de service aux gens qui n’en avaient pas qualité et de surcroît pour des missions de service à l’étranger qui ne l’étaient pas.

Quelle image extérieure de notre pays vend auprès des consulats étrangers?

Quant on sait que l’ANR ne délivre aucun passeport, mais c’est rôle revient au ministère des Affaires étrangères. Le travail de l’ANR consiste par contre consiste à donner un avis favorable ou non pour la délivrance des passeports.

D’après des sources proches de l’UDPS, il ressort qu’effectivement, plusieurs cadres du parti ont bénéficié des passeports pour participer aux négociations tenues à Ibiza, à Venise et dans d’autres villes entre l’UDPS et le régime de Joseph Kabila dont Kalev Mutond lui-même était à la manœuvre.

« Deux membres de famille du président Félix Tshisekedi ont en effet bénéficié de passeports de services octroyés via l’ANR », confirme un proche de l’ancien pouvoir de Joseph Kabila à POLITICO.CD.

Du côté de l’UDPS, on confirme l’octroie de passeports, mais dément qu’ils soient des passeports de service . « Ces passeports étaient des passeports ordinaires et non des services que Kalev a récupéré après l’échec des négociations avec l’UDPS », explique un cadre de l’UDPS.

Joël cadet Nanga, journaliste d’investigation et responsable d’Impact News confirme ses propos et rassure qu’aucun membre de l’UDPS n’a bénéficié de ces passeports car comment expliquer que le passeport de l’ancien SG, Jean-Marc Kabund confisqué à l’époque par Kalev soit un passeport ordinaire et non de service or il était la plus haute autorité du parti après le Président Etienne Tshisekedi.

Il assumait d’ailleurs les charges de Président ai de l’Udps après la mort du Patriarche Tshisekedi. Selon lui, la seule personne qui avait bénéficié de ce passeport de service est Bruno Tshibala qui selon lui, était la taupe de Kabila au sein de l’UDPS et dont l’arrestation à l’aéroport de N’Djili était une chimère selon lui.

« Comment expliquer qu’il a été arrêté à l’aéroport de N’Djili alors qu’il ne disposait même pas d’un billet pour se rendre à l’Europe?, » s’est interrogé ce journaliste.

Est il que la sortie médiatique de Kalev Mutond, ce très proche de Kabila a eu l’avantage de de révéler que le désaccord entre le FCC et le le CACH a atteint son paroxysme et que maintenant tous les coups semblent permis.

Thierry Mfundu

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU