25 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards

mercredi, février 26, 2020
Publicité

RDC: Félix Tshisekedi et les ministres du FCC, qui bloque qui?

Alors que le président congolais hausse le ton pour accuser ses partenaires du FCC de blocage, il s'avère que ce dernier soit lui-même à l'origine d'un autre... blocage!

- Publicité-

Au cours du dernier du conseil des ministres qu’il a présidé ce vendredi 24 janvier à Kinshasa, le Président Félix Tshisekedi a réitéré sa position donnée à Londres selon laquelle il ne laissera personne entraver, par diverses manœuvres, la concrétisation de l’aspiration du peuple congolais au changement.

« Il a indiqué qu’il n’hésitera donc pas à prendre ses responsabilités, dans le cadre de ses prérogatives constitutionnelles en cas d’obstruction de son action, d’où qu’elle vienne, si on l’y poussait. Le Président de la République a néanmoins invité les uns et les autres à la retenue dans les propos, au respect des institutions et à la sincérité dans l’accomplissement de ses missions », avait rapporté David-Jolino MAKELELE, Ministre de la Communication et Médias, porte-parole du Gouvernement.

Une menace déjà brandie à Londres devant la diaspora congolaise: “ceux qui essaieront d’arrêter mes actions au nom du peuple, quitteront le gouvernement“.

Depuis un moment, le président de la République et ses collaborateurs accusent certains ministres du FCC de bloquer l’action gouvernementale et de travailler pour saper son mandat. Parmi ces ministres pointés du doigt, il y a Célestin Tunda ya Kasende de la justice, Yalaghuli des finances et Clement Kwete du Portefeuille.

De l’autre côté, le Président Félix Antoine Tshisekedi est accusé de bloquer le fonctionnement du gouvernement et d’accuser gratuitement les ministres FCC de bloquer son action. Depuis la mise en place du Gouvernement Sylvestre Illunga jusqu’à ce jour, six mois déjà, le président n’a pas encore signé deux ordonnances présidentielles:

  • l’ordonnance portant Fonctionnement du Gouvernement et modalités de collaboration entre le Président et le gouvernement;
  • et l’ordonnant fixant les attributions des Ministères.

Or, sans ces ordonnances, plusieurs ministres y compris ceux du CACH ne savent pas quoi faire surtout qu’il y a des ministères dirigés par 3 animateurs (Ministre, Ministre délégué et Vice Ministre).

Seules ces ordonnances devront déterminer les tâches et attributions de chacun,” nous soufflent des sources au sein du FCC.

D’où la question: entre Félix et Ministres du FCC qui bloque qui?

D’un côté, le gouvernement Ilunkamba qui attend ses ordonnances pour qu’il soit en mesure de fonctionner et d’etre operationnel et de l’autre, Félix Tshisekedi qui rejette la balle aux ministres membres du Front Commun pour le Congo.

Ces derniers selon son Directeur de cabinet auraient saboté son programme de 100 jours.

Entre-temps, le pays continue à crouprir dans la misère avec un taux d’inflation à la hausse, le taux du dollar qui tend vers 1800 Fc et les prix des denrées alimentaires qui montent en flèche.

À qui finalement profite ce jeu de Ping-pong entre le président de la République et ses ministres? Qui bloque qui finalement, la question finalement est restée ouverte.

Thierry Mfundu

- Publicité -

3 Commentaires

  1. Donc le ministre des finances, le ministre du budget, le ministre du portefeuille, le ministre de la justice ne savent pas ce qu’ils doivent faire ?

  2. Nous vous observons… à la loupe. Et le rappel de votre base sonne encore dans nos oreilles : “le peuple d’abord”. Mais, apparemment, vous vous fourvoyez encore dans des querelles alors que le temps passe. L’année 2023 n’est pas loin. La Céni, l’une des sources principales de cet imbroglio, n’est pas encore restructurée, et le vrai changement (mentalités, gouvernance, lutte contre la corruption…) ne s’annonce pas encore. Mais vous vous distrayez dans des futilités… Bientôt la sanction du peuple.

  3. Il y a eu des gouvernements qui ont fonctionnes avant celui de Ilunga ilukamba, ce fonctionnement était couvert par qu’elles ordonnances presidententielles? Ils savent très bien qu’une ordonnance abroge une autre et a partir du moment où il n’y a pas de nouvelle ordonnances, les anciennes continuent à courir et là dessus je president a raison de les pointer du doigt. Personnes ne va me prouver que tous ces ministres ne savent pas ce qu’ils doivent faire dans le cadre de leurs prerogatives.

Comments are closed.

EN CONTINU

La ministre de la Défense et de la Réforme de la République Centrafricaine en visite de travail en RDC

Depuis lundi, la ministre de la Défense et de la Réforme de la République Centrafricaine (RCA), Marie-Noëlle Koyara est en mission officielle...

Insécurité à Kinshasa: L’ambassade de Belgique donne des consignes de sécurité à ses ressortissants

Les consignes de sécurité ont été donné par l’ambassade belge à ses ressortissants suite à la recrudescence de l’insécurité à Kinshasa, particulièrement dans la commune de Gombe.

Sele Yalaghuli: “Il y a nécessité de tout mettre en œuvre pour réussir les engagements convenus avec le FMI”

Le Ministre de finances Sele Yalaghuli se veut rassurant sur la capacité du Gouvernement à contenir le déficit public dans les limites...

Le médecin chef de zone de santé de Kanzala suspendu pour détournement des fonds

Dans une décision rendue publique samedi 22 février dernier, le Gouverneur de Kasai, Dieudonné Pieme a suspendu le médecin chef de zone...

Greve des professeurs de l’UNIKIN: le ministre de l’ESU rassure les grévistes de la réponse favorable du Gouvernement

Dans un communiqué de presse datant de ce lundi 24 février 2020, le ministre de l'ESU Thomas Luhaka s'est félicité de la...

notre sélection

Une “gaffe” s’est-elle glissée dans l’ordonnance présidentielle nommant les nouveaux hauts magistrats en RDC?

Une gaffe se serait glissée dans l'ordonnance présidentielle nommant les nouveaux Hauts magistrats le 07 février 2020 dernier, révèlent plusieurs internautes et...

Sauts-de-mouton: le Gouvernement prêt à “recourir aux contraintes physiques” pour que la vérité soit manifestée

Le Gouvernement congolais n'exclut pas de recourir aux contraintes physiques pour faire éclater la vérité dans la procédure judiciaire concernant les fonds...

Dominique Migisha fait le point sur le plan national du numérique, 6 mois après sa validation

Politico.cd: Bonjour monsieur le conseiller, après bientôt un an dans la conduite de la numérisation du Pays en tant que Conseiller Spécial...
SAVE 20%
off Individual Membership every year you're a member with us
Click here to join