Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider

jeudi, juin 4, 2020
DRC
3,644
Personnes infectées
Updated on 4 June 2020 à 14:31 14 h 31 min
DRC
3,071
Personnes en soins
Updated on 4 June 2020 à 14:31 14 h 31 min
DRC
495
Personnes guéries
Updated on 4 June 2020 à 14:31 14 h 31 min
DRC
78
Personnes mortes
Updated on 4 June 2020 à 14:31 14 h 31 min

RDC: Félix Tshisekedi et les ministres du FCC, qui bloque qui?

Alors que le président congolais hausse le ton pour accuser ses partenaires du FCC de blocage, il s'avère que ce dernier soit lui-même à l'origine d'un autre... blocage!

Au cours du dernier du conseil des ministres qu’il a présidé ce vendredi 24 janvier à Kinshasa, le Président Félix Tshisekedi a réitéré sa position donnée à Londres selon laquelle il ne laissera personne entraver, par diverses manœuvres, la concrétisation de l’aspiration du peuple congolais au changement.

« Il a indiqué qu’il n’hésitera donc pas à prendre ses responsabilités, dans le cadre de ses prérogatives constitutionnelles en cas d’obstruction de son action, d’où qu’elle vienne, si on l’y poussait. Le Président de la République a néanmoins invité les uns et les autres à la retenue dans les propos, au respect des institutions et à la sincérité dans l’accomplissement de ses missions », avait rapporté David-Jolino MAKELELE, Ministre de la Communication et Médias, porte-parole du Gouvernement.

Une menace déjà brandie à Londres devant la diaspora congolaise: « ceux qui essaieront d’arrêter mes actions au nom du peuple, quitteront le gouvernement« .

Depuis un moment, le président de la République et ses collaborateurs accusent certains ministres du FCC de bloquer l’action gouvernementale et de travailler pour saper son mandat. Parmi ces ministres pointés du doigt, il y a Célestin Tunda ya Kasende de la justice, Yalaghuli des finances et Clement Kwete du Portefeuille.

De l’autre côté, le Président Félix Antoine Tshisekedi est accusé de bloquer le fonctionnement du gouvernement et d’accuser gratuitement les ministres FCC de bloquer son action. Depuis la mise en place du Gouvernement Sylvestre Illunga jusqu’à ce jour, six mois déjà, le président n’a pas encore signé deux ordonnances présidentielles:

  • l’ordonnance portant Fonctionnement du Gouvernement et modalités de collaboration entre le Président et le gouvernement;
  • et l’ordonnant fixant les attributions des Ministères.

Or, sans ces ordonnances, plusieurs ministres y compris ceux du CACH ne savent pas quoi faire surtout qu’il y a des ministères dirigés par 3 animateurs (Ministre, Ministre délégué et Vice Ministre).

« Seules ces ordonnances devront déterminer les tâches et attributions de chacun, » nous soufflent des sources au sein du FCC.

D’où la question: entre Félix et Ministres du FCC qui bloque qui?

D’un côté, le gouvernement Ilunkamba qui attend ses ordonnances pour qu’il soit en mesure de fonctionner et d’etre operationnel et de l’autre, Félix Tshisekedi qui rejette la balle aux ministres membres du Front Commun pour le Congo.

Ces derniers selon son Directeur de cabinet auraient saboté son programme de 100 jours.

Entre-temps, le pays continue à crouprir dans la misère avec un taux d’inflation à la hausse, le taux du dollar qui tend vers 1800 Fc et les prix des denrées alimentaires qui montent en flèche.

À qui finalement profite ce jeu de Ping-pong entre le président de la République et ses ministres? Qui bloque qui finalement, la question finalement est restée ouverte.

Thierry Mfundu

- Publicité -

3 Commentaires

  1. Donc le ministre des finances, le ministre du budget, le ministre du portefeuille, le ministre de la justice ne savent pas ce qu’ils doivent faire ?

  2. Nous vous observons… à la loupe. Et le rappel de votre base sonne encore dans nos oreilles : « le peuple d’abord ». Mais, apparemment, vous vous fourvoyez encore dans des querelles alors que le temps passe. L’année 2023 n’est pas loin. La Céni, l’une des sources principales de cet imbroglio, n’est pas encore restructurée, et le vrai changement (mentalités, gouvernance, lutte contre la corruption…) ne s’annonce pas encore. Mais vous vous distrayez dans des futilités… Bientôt la sanction du peuple.

  3. Il y a eu des gouvernements qui ont fonctionnes avant celui de Ilunga ilukamba, ce fonctionnement était couvert par qu’elles ordonnances presidententielles? Ils savent très bien qu’une ordonnance abroge une autre et a partir du moment où il n’y a pas de nouvelle ordonnances, les anciennes continuent à courir et là dessus je president a raison de les pointer du doigt. Personnes ne va me prouver que tous ces ministres ne savent pas ce qu’ils doivent faire dans le cadre de leurs prerogatives.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...