28 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards

mardi, février 25, 2020
Publicité

En RDC, le problème Ne Muanda Nsemi

Arrêté, puis libéré, Ne Muanda Nsemi, leader d'un mouvement mystico-politique s'est autoproclamé "Président", paradant sans être inquiété dans les rues de la RDC, défiant le président Félix Tshisekedi.

- Publicité-

Dans un cortège “présidentiel”, l’ancien député Zacharie Badiengila alias Ne Muanda a paradé aux côtés de ses partisans dans les rues de Matadi, dans le sud-ouest de la RDC, sans être inquiété. L’homme qui s’est autoproclamé “Président de la RDC” continue donc de se comporter en tant que tel. Dans une vidéo diffusée notamment sur les réseaux sociaux, et consultée par POLITICO.CD, on le voit niché sur le toit d’un 4×4, accompagné d’autres véchicules et d’une colonne de ses partisans qui chantent.

“Il est là, il est là le vaillant”, chantent-il en lingala, sous les regards hébétés de quelques passants.

Chef d’une secte mistico-politico-réligieux, “Ne Muanda Nsemi” qui s’est autoproclamé président de la République, accusant le président Félix Tshisekedi servir les intérêts rwandais “étant donné que son épouse est un agent du Rwanda.

Ce samedi 11 janvier 2020, une plainte contre été déposé auprès du procureur de la République près le Tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombe par quelques membres de la tribu Shi, de l’épouse du président Tshisekedi, contre cet ancien député national.

A la tête d’un mouvement sécessionniste

Ce gourou est pourtant en liberté provisoire, à la suite de son arrestation en mai dernier. Il revenait déjà d’une longue cavale, pourchassé par les services de sécurité. Il s’était échappé de la prison de Makala en mai 2017, avec des centaines d’autres détenus.

Son mouvement, Bundu Dia Kongo prône la restauration du royaume Kongo, qui connut son apogée au XVIe siècle et dont l’autorité s’étendait sur l’actuel Kongo-Central et des territoires aujourd’hui situés en Angola, au Congo-Brazzaville et au Gabon.

En 2008, la secte avait été visée par une opération militaire, après avoir mené une série d’attaques contre des agents de l’Etat et avoir appelé la population locale à chasser de la province les « non-originaires ».

Jamais arrêté, Ne Muanda Nsemi avait amorcé un rapprochement avec l’ancien président Joseph Kabila à partir de la fin de 2015. Il a fait brutalement volte-face dans un climat de tensions politiques liées au maintien au pouvoir du chef de l’Etat au-delà du terme de son mandat. Depuis janvier, ses adeptes ont été à l’origine de plusieurs attaques meurtrières au Kongo-Central et notamment à Kinshasa.

- Publicité -

EN CONTINU

L’état-major des FARDC met en place une commission chargée de statuer sur le cas Général Fall Sibakwe Asinda

Le Général Major Fall Sibakwe Asinda, Commandant de la 3ème zone de défense située dans l'Est de la RDC, doit passer devant...

Mandataires: “ces nominations doivent tenir compte des critères mettant en exergue la compétence et la technicité” (Lokondo)

Les arrangements particuliers entre le FCC et le le CACH sur la nomination des mandataires publics n'ont pas laissé indifférents la classe...

Grève des magistrats: le Premier ministre appelle les professionnels de la Justice à reprendre le chemin de leurs juridictions

Le Premier Ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba a appelé les professionnels de la Justice à reprendre le chemin de leurs juridictions et de...

RDC: Une ONG qualifie de “pratique anticonstitutionnelle”, les arrangements particuliers FCC-CACH sur les mandataires publics

Depuis quelques jours, les délégués du CACH et du FCC négocient sur la nomination des mandataires dans les entreprises publiques. L'Association congolaise...

RDC: Les professeurs de l’UNIKIN suspendent la reprise des cours jusqu’à la satisfaction de leurs revendications

Selon un communiqué de l’Association des Professeurs de l’UNKIN (APUKIN), les professeurs de l’Université de Kinshasa (UNIKIN) ont décidé, ce samedi 22...

notre sélection

Une “gaffe” s’est-elle glissée dans l’ordonnance présidentielle nommant les nouveaux hauts magistrats en RDC?

Une gaffe se serait glissée dans l'ordonnance présidentielle nommant les nouveaux Hauts magistrats le 07 février 2020 dernier, révèlent plusieurs internautes et...

Sauts-de-mouton: le Gouvernement prêt à “recourir aux contraintes physiques” pour que la vérité soit manifestée

Le Gouvernement congolais n'exclut pas de recourir aux contraintes physiques pour faire éclater la vérité dans la procédure judiciaire concernant les fonds...

Dominique Migisha fait le point sur le plan national du numérique, 6 mois après sa validation

Politico.cd: Bonjour monsieur le conseiller, après bientôt un an dans la conduite de la numérisation du Pays en tant que Conseiller Spécial...
SAVE 20%
off Individual Membership every year you're a member with us
Click here to join