Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

vendredi, mai 29, 2020
DRC
2,660
Personnes infectées
Updated on 29 May 2020 à 5:23 5 h 23 min
DRC
2,210
Personnes en soins
Updated on 29 May 2020 à 5:23 5 h 23 min
DRC
381
Personnes guéries
Updated on 29 May 2020 à 5:23 5 h 23 min
DRC
69
Personnes mortes
Updated on 29 May 2020 à 5:23 5 h 23 min

Mort des prisonniers à Makala: le ministre des finances accusé d’avoir refusé de débloquer les fonds

La mort de trois prisonniers le dimanche dernier à la prison centrale de Makala n’a pas laissé indifférent le Ministère de la justice que presque tout le monde a pointé du doigt.

Ce dernier qui se dit préoccupé par la mort de ces trois détenus à la prison centrale de Makala à Kinshasa rejette la responsabilité à son collègue des finances qu’il accuse d’avoir refuser de débloquer les fonds pour le ravitaillement des prisons en médicaments en dépit des plusieurs démarches effectuées auprès de lui.

« Nous avons toujours cherché à approvisionner les prisons après trois mois. Nous avions fait pression au Premier ministre et au ministre des Finances, mais rien n’est encore fait », s’est plaint le vice-ministre de la Justice, Bernard Takayite dans une interview accordée lundi 6 janvier à Radio Okapi.

Bernard Takayite dit ne pas comprendre pourquoi le ministère des Finances ne débloque pas le fonds sollicité.

« Ça fait trois mois que nous sommes derrière ce dossier, et nous ne comprenons pas. C’est dans toutes les prisons qu’on nous appelle. Nous disons que nous nous battons pour que cet argent soit libéré », s’est-il désolé.
Il a indiqué avoir appris aux dernières nouvelles que le ministère des Finances aurait débloqué 40% du fonds demandé.
« Mais ce fonds n’est toujours pas arrivé dans les comptes des banques commerciales qui doivent le décaisser », a précisé Bernard Takayite.

Il sied de rappeler que trois personnes sont mortes à la prison centrale de makala, le 5 janvier 2020, à la suite d’une pénurie en nourriture et en médicament, avait alerté la Fondation Bill Clinton pour la paix.

Cette structure a demandé à l’État congolais de donner des explications et mêmes des dédommagements aux familles de ces personnes décédées.

Elle avait demandé aux familles des victimes de porter plaintes contre le gouvernement et le ministère public en vue de leur éventuel dédommagement.

Thierry Mfundu

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...