l'info en continu

Unikin: blessés, dégâts matériels, destructions et situation confuse

- Publicité-

La manifestation des étudiants ce lundi 06 janvier a dégénéré au campus universitaire de Kinshasa. Des étudiants ont brûlé des pneus devant le bâtiment administratif de l’UNIKIN.

Sur place, l’on note plusieurs dégâts matériels et destruction méchante. Les informations à notre possession font état des actes de vandalisme notamment au siège de l’APUKIN.

- Publicité-

Parmi les dégâts collatéraux de cette action, l’on signale aussi la destruction des pare brises de certains véhicules se trouvant dans le parking dont le grand bus Tata et la jeep Toyota Land cruiser de la Fac Polytechnique.

On apprends aussi qu’un véhicule appartenant à un chef des travaux de l’ISTM a été incendié.

Nos journalistes sur place et des témoins notent plusieurs blessés parmi les étudiants.

La police est intervenue avec des gaz lacrymogène et à l’arrestation des plusieurs étudiants considérés comme fauteurs des troubles.

Un usage disproportionné de force que dénonce le ministre Billy Kambale dénonce sur le site universitaire dotée de sa garde sensée protéger les étudiants

À la base de cette situation, les étudiants de cette université publique dénonce la hausse des frais académiques fixés à 490500FC pour les classes de recrutement et 485500 pour les classes montantes. Cela après la réunion tenue jeudi dernier entre représentants du conseil des partenaires ( COPA-UNIKIN).

Depuis ce dimanche les étudiants brûlent des pneus en signe de protestation à l’UNIKIN. Ce lundi la police a été déployée pour aller maitriser les manifestants.

Pour le numéro 1 de la police à Kinshasa, Sylvano Kasongo justifie l’acte de la police par le fait que selon lui, certains étudiants commençaient à manifester en déhors du site universitaire.

Thierry Mfundu

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU