l'info en continu

Les agents et fonctionnaires de l’État menacent de décréter une grève générale d’ici le 14 janvier

- Publicité-

C’est ce qui ressort de l’Assemblée générale extraordinaire tenu à Kinshasa le 03 janvier 2020 par tous les 600 délégués syndicaux de l’administration publique. À cette assemblée, les agents et fonctionnaires de l’État se sont opposés à ce que le gouvernement central prélève l’impôt sur leurs rémunérations, alors que ce dernier n’a jamais appliqué le protocole d’accord signé avec les syndicalistes, fixant le salaire du dernier fonctionnaire à 100$.

« Après examen, les fonctionnaires demandent au gouvernement de surseoir à sa décision de retenir 15% sur les primes des agents et de retenir 4 000 FC ou 2 000 FC sur leur salaires« , a déclaré le porte-parole de ces assises, Fidèle Kiyangi.

- Publicité-

Pour les syndicalistes , il revient au gouvernement de réduire son train de vie par deux. Ils soutiennent que l’exécutif central commence à retenir l’impôt sur les salaires des ministres, les chefs d’entreprises et leurs cabinets, à qui ils reconnaissent l’attribution de plusieurs avantages, notamment les frais d’installation, de transport, de logement, des soins médicaux, les allocations familiales, et non commencer par ceux qui ont un salaire de misère.

« À celui qu’on paye 85 $, on va retenir l’impôt. Celui qui n’a pas l’indemnité de transport mais qui est contraint de venir chaque jour au travail, celui à qui on ne donne pas l’indemnité de logement, c’est à celui-là qu’on vient demander l’impôt?« , a interrogé Fidèle Kiyangi.

Loin de refuser de payer l’impôt,  » reconnaissant qu’il est un devoir de tout citoyen, les fonctionnaires veulent savoir sur quoi on veut retenir l’impôt ».

« Nous allons tout de suite adresser une correspondance au premier ministre pour lui demander de nous recevoir le 10 janvier, afin que nous puissions examiner froidement la question« , a annoncé le porte-parole des fonctionnaires.

Si ils ne sont pas reçu, ou s’ils ne trouvent pas satisfaction à l’issue de leur rencontre, les agents et fonctionnaires de menacent d’arrêter le travail dans tous les services publics sur toute l’étendue du pays à partir du mardi 14 janvier 2020.

- Publicité -

3 Commentaires

  1. Il est logique que le gouvernement puis commencé d’abord à retiré le 15℅aux députés, sénateurs ainsi que le président de la république lui-même et ses ministres. La c’est que,ils ont beaucoup des avantages…

  2. D’ailleurs, il y a des fonctionnaires de l’ Etat qui matriculés de 2011 serie 759 que le gouvernement central ne pense pas à les payer. Nous disons OUI à cette grève

  3. Les syndicalistes ne maîtrisent pas les grands problèmes des agents de l’état. Au moment ou il y a des agents ayant les matricules non payés depuis 10 ans et qui ne sont pas défendus, eux déclarent pour leurs intérêts et oublient les problèmes des autres. Les N.P ont besoins d’être payés malgré les taxes. Réclamer pour l’intérêt des tous.

Comments are closed.

PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU

%d blogueurs aiment cette page :