24.6 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards

mercredi, février 19, 2020
Publicité

Sinidika Dokolo et son épouse dans le collimateur de la justice en Angola

Farouche opposant de Joseph Kabila en RDC et défendeur des droits de l'homme, Sindika Dokolo est sur les radars de la justice angolaise pour des faits similaires à ceux qu'il reproche souvent à l'ancien régime de Kinshasa.

- Publicité-

La justice angolaise a annoncé la saisie préventive des comptes bancaires et le gel des actifs des entreprises d’Isabel dos Santos, la fille de l’ancien président angolais Edouardo Dos Santos. Activiste congolais des droits de l’homme et farouche opposant à Kabila, Sindika Dokolo est également visé par cette décision du tribunal de Luanda sur demande du service national de recouvrement des avoirs. L’Etat angolais accuse M. Dokolo et son épouse, ainsi qu’un autre sujet angolais, d’avoir détourné plus d’un milliard de dollars.

La femme d’affaires angolaise a réagi à cette nouvelle via les réseaux sociaux, affirmant que la vérité “prévaudra” et laissant à son équipe un “message de tranquillité et de confiance”. “Nous continuerons chaque jour, dans chaque entreprise, à faire de notre mieux et à lutter pour ce que je crois pour l’Angola“, lit-on dans le message.

Selon la décision du tribunal provincial de Luanda en Angola, à laquelle POLITICO.CD a eu accès, la décision fait suite à une ordonnance de précaution pour la saisie des avoirs des trois personnes visées demandée par l’État angolais, qui méritait l’approbation favorable des juges.

L’État angolais, représenté par le ministère public, a développé un raisonnement détaillé dans lequel il soutient qu’Isabel dos Santos et son mari, l’homme d’affaires et activiste congolais Sindika Dokolo, ont utilisé des fonds, notamment de Sonangol, pour faire des affaires, sans les rembourser.

En usant des circuits financiers offshore, Isabel dos Santos et Sindika Dokolo auraient ainsi détourné puis « caché » à l’étranger des montants astronomiques puisés dans les fonds publics angolais. « Presque tout [leur] patrimoine est à l’extérieur du pays, laissant en Angola principalement des participations sociales dans plusieurs entreprises », peut-on lire dans l’ordonnance du tribunal de Luanda.

Lire aussi  Sindika Dokolo dans l'équipe d'avance de Félix Tshisekedi à Bruxelles

La Cour soutient également que “l’État, par le biais de ses sociétés Sodiam et Sonangol, a transféré d’énormes quantités de devises à des sociétés étrangères dont les bénéficiaires ultimes sont les défendeurs sans le retour convenu”.

Il ajoute qu’il a “été également prouvé que la défenderesse Isabel dos Santos a tenté de vendre sa participation dans Unitel, a tenté de transférer de grandes quantités d’euros vers la Russie depuis le Portugal via Leopoldino Fragoso do Nascimento, qui a été en contact avec Invest au Japon, et une grande partie de leurs investissements et de leurs actifs ne se trouvent pas en Angola “et que les montants transférés par l’État aux bijoux de luxe De Grisogono ont été adressés à Isabel dos Santos et Sindika Dokolo.

Lire aussi  Sindika Dokolo dans l'équipe d'avance de Félix Tshisekedi à Bruxelles

De son côté, Sindika Dokolo, cité par Le Monde, parle d’une « cabale » et tente une contre-attaque face à Sodiam, à qui il reproche de lui avoir fait perdre 120 millions de dollars par son attitude « politique ». Il vient de déposer un recours auprès de la Cour d’arbitrage international de Londres.

- Publicité -

EN CONTINU

Un groupe des élus de Kinshasa chez Steve Mbikayi pour faire le point sur l’accident survenu sur la route by pass

Un groupe des députés nationaux élus de Kinshasa composé notamment de Jean-Marie Lukulasi, Eliezer Ntambwe, Didier Kabampele, Ados Ndombasi ont...

Les médias de la RDC font leur retour sur satellite

Depuis le milieu de la journée de mardi 18 février, les chaînes de télévision et stations radios de la République démocratique du...

Les acteurs en énergie renouvelable ont échangé leur expérience sur l’inclusion financière dans un séminaire de GIZ à Goma

Les acteurs dans le secteur de l’énergie renouvelable en RDC sont en séminaire en ville de Goma sur le modèle "pay-as-you-go" , un modèle qui consiste à consommer ce qu’on peut.

Julien Paluku primé par des journalistes du magazine Infrastructures et développement

Le ministre de l'industrie Julien Paluku Kahongya a vu ses efforts au ministère de l'industrie être récompensés ce lundi 17 février par...

Accident de circulation à Kinshasa : Félix Tshisekedi diligente une enquête pour clarifier les causes de l’accident

Après l'accident intervenu dimanche 16 février au rond point Ngaba, Félix Tshisekedi, président de la République Démocratique du...

notre sélection

Dominique Migisha fait le point sur le plan national du numérique, 6 mois après sa validation

Politico.cd: Bonjour monsieur le conseiller, après bientôt un an dans la conduite de la numérisation du Pays en tant que Conseiller Spécial...

Volte-face de l’ACAJ sur Yuma: Félix Kabange appelle la justice à “clôturer ce dossier qui a toujours sonné creux”

Après plusieurs semaines d'attaques soigneusement orchestrées contre Albert Yuma, Président du conseil d'Administration (PCA) de la Gecamines, certains de ses collaborateurs et...

Kalev Mutond: “pourquoi voudrais-je déstabiliser des institutions que j’ai moi-même contribué à mettre en place”

Intervenant sur Jeune Afrique, l'ancien numéro un de l'ANR a démenti balaie d'une mains les accusations qui veut qu'il soit en contact...
SAVE 20%
off Individual Membership every year you're a member with us
Click here to join