mardi, août 11, 2020
DRC
9,499
Personnes infectées
Updated on 11 August 2020 à 13:59 13 h 59 min
DRC
899
Personnes en soins
Updated on 11 August 2020 à 13:59 13 h 59 min
DRC
8,375
Personnes guéries
Updated on 11 August 2020 à 13:59 13 h 59 min
DRC
225
Personnes mortes
Updated on 11 August 2020 à 13:59 13 h 59 min
publicité

Ituri: rebondissement dans la crise au tour de la déchéance de Bamanisa

Un mois à plus près, la crise institutionnelle caractérisée par la fameuse déchéance du gouverneur de la province de l’Ituri, Jean Bamanisa, après le vote (27 sur 28) d’une motion de défiance par l’Assemblée provinciale, n’a toujours pas connue une issue positive nonobstant des démarches de la capitale, Kinshasa où séjourne encore le gouverneur « déchu » sur appel du vice-premier ministre et ministre d’État en charge de l’intérieur et sécurité.

Depuis lors, des langues continuent à se subdiviser au tour de cette crise qui met à mal le décollage de la province de l’Ituri faisant face aux plusieurs fléaux notamment de l’insécurité dans la bonne partie du territoire de Djugu, d’Irumu et de Mambasa.

Accusé des plusieurs griefs dont la non transparence dans le dossier des « 12 lingots d’or » et le non respect des députés, Jean Bamanisa s’est vu mercredi 20 Novembre 2019 « déchu » par une motion lui initiée par l’honorable Masumbuko Adaba.

Rebondissement de la crise

Pendant que le patron de l’exécutif de l’Ituri, le président et son adjoint de l’Assemblée provinciale recherchent un terrain d’entente à Kinshasa, nombreuses tractations et des déclarations ont, cette semaine achevée, émaillé la province sur fond des tensions politiques, malgré même la réouverture de l’AP après près de trois semaines de scellage par la Police. À ceci s’ajoutent des tracts ramassés, qui demandaient les députés motionnaires de surseoir leurs décisions. Des signatures ont par la suite été envoyées à Kinshasa, une pétition de la population initiée par des pro Bamanisa pour la dissolution de l’organe délibérant de l’Ituri.

Cependant, l’autre camps, soutenant Masumbuko Adaba a sorti une déclaration de maintenir leurs positions face à cette crise politique. Celui-ci veut toujours voir la démission de l’ancien gouverneur de la grande Orientale. « Il y a une crise persistante, lorsque durant 6 mois successifs l’Assemblée provinciale n’arrive pas à dégager une majorité. Si elle ne peut se réunir faute de quorum et si au cours de deux sessions d’une année, le gouvernement provincial est renversé en deux reprises. La loi ne parle pas de la pétition. Cette dernière (pétition) est un non sens, non événement, la justice devrait en principe se saisir d’office des personnes impliquées dans ce genre de manœuvre” a tranché le week-end, Mr Banga Tchombe Siméon, patron de l’Assemblée provinciale.

Une commission d’audit attendue à Bunia

Dans un avenir proche, annonçait vendredi 27 décembre le vice-président de l’hémicycle à l’aéroport de Murongo de retour de Kinshasa pour la clôture de la session budgétaire de septembre 2019, une commission d’audit se rendra à Bunia, chef-lieu de l’Ituri pour enquêter sur les contours bordés au tour du vote de la motion visant la tête du gouverneur Jean Bamanisa.

« Nous avons été rappelé, moi vice-président et le président à Kinshasa, c’était juste sur invitation du vice-premier ministre. Nous voilà maintenant de retour. Le dossier de la motion est maintenant au niveau des instances supérieures bientôt une commission viendra pour travailler quand à ce » déclarait l’honorable Jules Meteso.

Cette mission analysera avant toute éventualité la procédure que les députés provinciaux ont adopté pour voter la motion. L’équipe pourra également travailler en mettant au parfum les attentes de la population iturienne, a poursuivi ce membre du bureau définitif de l’Assemblée provinciale de l’Ituri.

Précisons que la session budgétaire 2019 a cependant été clôturé samedi 28 décembre sans vote du budget, faute qui incombe aux à ce qui avait fermé les installations de l’hémicycle, note l’honorable président Banga Tschombe.
Le projet d’édit budgétaire exercice 2020 avait tout de même été déposé à la cour d’appel de Bunia.

- Advertisement -

Serge Sindani
(@sergesindani01) | POLITICO.CD

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...