l'info en continu

Penurie d’eau à Kinshasa: le ministre des Finances dit avoir « rempli ses engagements avec la Regideso »

- Publicité-

En réaction de l’annonce sur TOP CONGO FM du président de l’intersyndicale de la REGISESO que cette société « n’a plus d’intrants de traitement d’eau » suite au refus du ministre des finances de libérer le budget alloué par le Gouvernement, ce dernier s’en défend et déclare avoir rempli ses engagements vis à vis de la Régideso.

« Le Ministère des Finances tient à informer l’opinion nationale que la situation des arriérés de paiement des factures de consommation d’eau de l’État congolais à la Regideso est bel et bien prise en charge par le Gouvernement de la République, et le Ministère des Finances est à pied d’œuvre à cet effet », indique un communiqué de sa cellule de Communication et Relations Extérieures.

- Publicité-

Et de poursuivre: « En dépit des contraintes économiques et financières qui imposent au Gouvernement une rationalisation de ses dépenses, les engagements contraignants de l’État ne sont aucunement mis en souffrance », annonce ce samedi le ministère des finances. 

Donc, pour le ministère des finances le Gouvernement « ne saurait être tenu pour responsable des contraintes financières de la Régideso. Celles-ci relevent avant tout de son propre management et de la gestion interne de sa trésorerie ».

Notons que Alain Senenge de l’intersyndicale de la Régideso  demandait à la population kinoise, « dès la semaine prochaine, de se constituer de réserve d’eau car la REGIDESO n’est plus en mesure de garantir la fourniture d’eau à partir de la semaine prochaine ».

Alain Senenge avait aussi accusé le le ministère des finances de bloquer le montant destiné à la Regideso par le Gouvernement car, selon lui, le chef de l’état « avait instruit au gouvernement de payer la facture de consommation d’eau de 5,14 millions de dollars ». Ledossier était bloqué selon lui au niveau du ministre des finances.

Il sied de rappeler que REGIDESO est une société commerciale qui a une gestion autonome du gouvernement Depuis le 4 septembre 2014.

Malheureusement jusqu’à ce jour, seule l’Etat congolais demeure l’unique actionnaire.

Thierry Mfundu

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU