25 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards

mercredi, février 26, 2020
Publicité

En 2014, un chauffeur embauché par l’UE espionnait le Docteur Mukwege pour le Rwanda

- Publicité-

Les faits se dérouleraient en 2014. Le célèbre gynécologue congolais, Denis Mukwege, aujourd’hui Prix Nobel de la paix, vient pour recevoir le prix Sakharov,la plus haute distinction internationale en matière de droits de l’homme décerné par le Parlement européen, à Strasbourg et à Bruxelles. Pour parcourir les deux villes, où il multiplia les plaidoyers contre l’impunité, le Docteur voit l’EU lui confier un chauffeur.

Cependant, à en croire LE SOIR, il apparut, au cours de son séjour à Bruxelles, que le conducteur chargé de le piloter partout était tout sauf neutre. “Au volant du véhicule mis à la disposition du lauréat par le Parlement européen se trouvait un chauffeur dont les origines rwandaises furent aisément identifiées. Le jeune homme, qui travaillait jusqu’alors pour l’ambassade du Rwanda à Bruxelles, avait réussi à se faire engager comme chauffeur par le Parlement européen et, insistant sur son désir de conduire le lauréat du prix Sakharov, il avait finalement obtenu gain de cause“, expliquent nos confères.

Engageant la conversation avec son « client », il tenta à plusieurs reprises de l’entraîner sur le terrain politique et même de le mettre en contact avec de mystérieux interlocuteurs joints par téléphone. Mais il se heurta chaque fois au refus du docteur, rendu prudent par la multiplication des menaces et des avertissements… ” ajoutent-ils dans un article publié sur Lesoir.be.

Engagé dans un combat pour la dignité des femmes du Kivu, le Docteur Mukwege est aussi de fait le porte-parole des millions de civils menacés par les exactions des groupes armés du Kivu, région riche en coltan, dont la plus part ont souvent été soutenus par le Rwanda. Le Prix noble de la paix a lui-même échappé plusieurs fois à des tentatives d’assassinat.

Lire aussi  Exclusivité - Le Front Citoyen 2016 veut enrôler Dénis Mukwege

Entre deux voyages à l’étranger, le docteur Mukwege vit dans sa fondation de Panzi, qui se trouve sous la protection permanente de soldats de la Mission des Nations unies au Congo (Monusco).

- Publicité -

2 Commentaires

  1. Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous? Les autorités congolaises doivent développer le système rwandais. Nos services de sécurité ne sont pas bien formés et équipés. Nous avons un voisin malin.

  2. Cet article me semble ne pas donner une information vraie pour autant que le Dr Denis Mukwege voyage par Kigali souvent pour aller en Europe. En plus, mon ami Denis ne représente aucun danger pour le Rwanda en ce que je sache.

Comments are closed.

EN CONTINU

La ministre de la Défense et de la Réforme de la République Centrafricaine en visite de travail en RDC

Depuis lundi, la ministre de la Défense et de la Réforme de la République Centrafricaine (RCA), Marie-Noëlle Koyara est en mission officielle...

Insécurité à Kinshasa: L’ambassade de Belgique donne des consignes de sécurité à ses ressortissants

Les consignes de sécurité ont été donné par l’ambassade belge à ses ressortissants suite à la recrudescence de l’insécurité à Kinshasa, particulièrement dans la commune de Gombe.

Sele Yalaghuli: “Il y a nécessité de tout mettre en œuvre pour réussir les engagements convenus avec le FMI”

Le Ministre de finances Sele Yalaghuli se veut rassurant sur la capacité du Gouvernement à contenir le déficit public dans les limites...

Le médecin chef de zone de santé de Kanzala suspendu pour détournement des fonds

Dans une décision rendue publique samedi 22 février dernier, le Gouverneur de Kasai, Dieudonné Pieme a suspendu le médecin chef de zone...

Greve des professeurs de l’UNIKIN: le ministre de l’ESU rassure les grévistes de la réponse favorable du Gouvernement

Dans un communiqué de presse datant de ce lundi 24 février 2020, le ministre de l'ESU Thomas Luhaka s'est félicité de la...

notre sélection

Une “gaffe” s’est-elle glissée dans l’ordonnance présidentielle nommant les nouveaux hauts magistrats en RDC?

Une gaffe se serait glissée dans l'ordonnance présidentielle nommant les nouveaux Hauts magistrats le 07 février 2020 dernier, révèlent plusieurs internautes et...

Sauts-de-mouton: le Gouvernement prêt à “recourir aux contraintes physiques” pour que la vérité soit manifestée

Le Gouvernement congolais n'exclut pas de recourir aux contraintes physiques pour faire éclater la vérité dans la procédure judiciaire concernant les fonds...

Dominique Migisha fait le point sur le plan national du numérique, 6 mois après sa validation

Politico.cd: Bonjour monsieur le conseiller, après bientôt un an dans la conduite de la numérisation du Pays en tant que Conseiller Spécial...
Lire aussi  Le "non merci" de Denis Mukwege à Edem Kodjo
SAVE 20%
off Individual Membership every year you're a member with us
Click here to join