33 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards

jeudi, février 20, 2020
Publicité

Félix Tshisekedi veut réaliser l’obligation constitutionnelle de l’opposition d’avoir un porte-parole

- Publicité-

Il l’a déclaré à la radio catholique, Radio Vatican, à l’occasion de sa participation à la création du cardinal Fridolin Ambongo. Le président de la République Félix Tshisekedi veut “changer les choses” sous son règne pour que “l’opposition ne soit plus regardée comme un ennemi, elle ne soit plus considérée comme souffre douleur du pouvoir. Mais qu’on la fasse participer au pouvoir. Pas en la corrompant, en la débauchant mais en lui confiant des responsabilités“, a-t-il promis.

Déjà, Félix Tshisekedi affirme avoir instruit les présidents des deux chambres du parlement de ” donner des commissions très importantes à l’opposition pour qu’elle puisse contrôler réellement le pouvoir et savoir ce qui se passe. Parce que nous, en arrivant au pouvoir, nous nous sommes rendus compte qu’il y beaucoup de choses qu’on ne sait pas et qui créent d’ailleurs beaucoup d’incompréhensions avec ceux qui sont au pouvoir“, a déclaré le Chef de l’État.

Pour lui, éviter ces incompréhensions basées plus sur des soupçons que sur la connaissance réelle des choses, c’est faire participer l’opposition à la gestion du pays. “D’ailleurs, cette question du Chef de fil de l’opposition comme c’est prescrit par la constitution, je vais la réaliser parce que c’est important d’avoir des interlocuteurs qui ne pensent pas comme nous et qui vont nous aider par leurs critiques constructives j’espère, à aller de l’avant, à faire avancer le pays “, a exhorté le président honoraire de l’ancien principal parti de l’opposition, devenu parti présidentiel, UDPS.

Le nouveau Chef de l’État ” déteste le culte de personnalité. Je prie tous les jours mon Dieu pour qu’il me garde de ne jamais tomber là dedans, dans l’orgueil, et de rester celui que je suis. Je demande incessamment à mon entourage de me reprocher chaque fois si je déborde. Je me rends compte que jusque-là ça va. On dit que le pouvoir use, le pouvoir rend fou, j’espère que je pourrai partir avant de devenir fou (rire)”.

Le culte de personnalité, Félix Tshisekedi l’a refusé bien longtemps. Le 27 février, en marge de sa visite rendue au président en exercice de la SADC et de la Namibie, Hage G. Geingob, il s’adressait aux congolais réunis à Windhoek, pour leur dire qu’il n’est pas, et ne veut pas être considéré comme “Dieu le père” :

 “Je ne veux pas qu’on arrête des congolais qui osent critiquer le chef de l’État. Je ne suis pas Dieu le père ! Je suis un individu qui a été élu par la majorité des congolais mais d’autres ne m’ont pas élu et je veux qu’ils continuent à s’exprimer“, a-t-il dit.

- Publicité -

EN CONTINU

Création des zones économiques spéciales, Julien Paluku lance l’etape de descente sur terrain à Kalemie

Le ministre de l'industrie, Julien Paluku Kahongya est arrivé à Kalemie, chef-lieu de la province du Tanganyika ce mercredi 19 février 2020....

Le ministre de l’EPSP annonce l’opération d’identification des élèves à travers le pays

Dans un mois, il va se dérouler sur toute l'étendue de la République, l'opération d'identification de tous les élèves.

RDC: Les autorités de la DGRK vulgarisent sur les recettes fiscales de la ville de Kinshasa

Le Directeur Général de la Direction Générale des Recettes de Kinshasa, Ritha Bola, accompagnée d’une délégation composée de quelques directeurs des services...

RDC: Les nouveaux Hauts magistrats prêtent serment devant Félix Tshisekedi

Après les cérémonies de remise et reprise, les nouveaux haut magistrats récemment nommés ont prêté serment ce mercredi 19 février 2020 devant...

Un groupe des élus de Kinshasa chez Steve Mbikayi pour faire le point sur l’accident survenu sur la route by pass

Un groupe des députés nationaux élus de Kinshasa composé notamment de Jean-Marie Lukulasi, Eliezer Ntambwe, Didier Kabampele, Ados Ndombasi ont...

notre sélection

Dominique Migisha fait le point sur le plan national du numérique, 6 mois après sa validation

Politico.cd: Bonjour monsieur le conseiller, après bientôt un an dans la conduite de la numérisation du Pays en tant que Conseiller Spécial...

Volte-face de l’ACAJ sur Yuma: Félix Kabange appelle la justice à “clôturer ce dossier qui a toujours sonné creux”

Après plusieurs semaines d'attaques soigneusement orchestrées contre Albert Yuma, Président du conseil d'Administration (PCA) de la Gecamines, certains de ses collaborateurs et...

Kalev Mutond: “pourquoi voudrais-je déstabiliser des institutions que j’ai moi-même contribué à mettre en place”

Intervenant sur Jeune Afrique, l'ancien numéro un de l'ANR a démenti balaie d'une mains les accusations qui veut qu'il soit en contact...
SAVE 20%
off Individual Membership every year you're a member with us
Click here to join