27 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards

mercredi, février 26, 2020
Publicité

Félix Tshisekedi sur l’Affaire 15 millions: “le dossier est désormais entre les mains de la Justice et n’a plus rien à voir avec moi”

- Publicité-

En séjour en Belgique depuis ce 16 septembre 2019, le président de la République Félix Tshisekedi a accordé une interview à la presse belge, au cours de laquelle il a été interrogé sur les enquêtes en cours dans l’affaire de 15 millions de dollars. Il a profité de l’occasion pour évoquer les autres enquêtes visant l’ancien ministre de la justice Oly Ilunga.

Pour Félix Tshisekedi, le dossier de 15 millions est “symphonique du changement intervenu” et “elle a été détectée par l’ANR, l’Agence nationale de renseignement”.

Depuis Félix Tshisekedi préfère entendre simplement les personnes impliquées sans chercher à interférer dans les enquêtes : “J’ai tenu à recevoir moi-même l’inspecteur général des Finances M. Batubenga car mon souci était de l’entendre à propos des menaces qu’il aurait rencontrées. Il m’a dit qu’il n n’en avait pas connu et qu’il avait transmis le dossier au Procureur, sans citer de nom. Je l’ai assuré de tout mon soutien et de ma confiance“, a-t-il déclaré.

Puisque ” le dossier est désormais entre les mains de la Justice et n’a plus rien à voir avec moi. Je ne peux donc plus me prononcer sur ce sujet. Je me bats pour un Etat de droit, pour l’indépendance de la justice et donc je ne mettrai pas mon nez dans ces histoires. Je ne veux pas être un dictateur et je laisse les institutions judiciaires faire leur travail en toute indépendance”.

Félix Tshisekedi s’est parenté à la presse belge comme “garant des institutions je me suis assuré du fait que l’inspecteur pouvait faire son travail dans de bonnes conditions. De la même façon, le dossier du Docteur Ilunga (l’ex ministre de la Santé) se trouve entre les mains de la Justice… Je n’ai rien à voir là-dedans“.

Lire aussi  Dos au mur, Kamerhe tiendra-t-il combien de temps?

A ses yeux, ces deux dossiers sont pour lui une preuve que ” l’Etat de droit est en train de se mettre en place et je ne veux pas me mêler de ce qui n’est pas de mon ressort”.

Une déclaration qui corrobore les propos de son porte-parole qui a déclaré il y a 48 heures, que le président de la République laissait chaque service faire son travail et mettre ses conclusions à la disposition des instances compétentes.

- Publicité -
Lire aussi  Le président Félix Tshisekedi apporte son soutien aux enquêteurs de l'IGF et contredit Vital Kamerhe

EN CONTINU

La ministre de la Défense et de la Réforme de la République Centrafricaine en visite de travail en RDC

Depuis lundi, la ministre de la Défense et de la Réforme de la République Centrafricaine (RCA), Marie-Noëlle Koyara est en mission officielle...

Insécurité à Kinshasa: L’ambassade de Belgique donne des consignes de sécurité à ses ressortissants

Les consignes de sécurité ont été donné par l’ambassade belge à ses ressortissants suite à la recrudescence de l’insécurité à Kinshasa, particulièrement dans la commune de Gombe.

Sele Yalaghuli: “Il y a nécessité de tout mettre en œuvre pour réussir les engagements convenus avec le FMI”

Le Ministre de finances Sele Yalaghuli se veut rassurant sur la capacité du Gouvernement à contenir le déficit public dans les limites...

Le médecin chef de zone de santé de Kanzala suspendu pour détournement des fonds

Dans une décision rendue publique samedi 22 février dernier, le Gouverneur de Kasai, Dieudonné Pieme a suspendu le médecin chef de zone...

Greve des professeurs de l’UNIKIN: le ministre de l’ESU rassure les grévistes de la réponse favorable du Gouvernement

Dans un communiqué de presse datant de ce lundi 24 février 2020, le ministre de l'ESU Thomas Luhaka s'est félicité de la...

notre sélection

Une “gaffe” s’est-elle glissée dans l’ordonnance présidentielle nommant les nouveaux hauts magistrats en RDC?

Une gaffe se serait glissée dans l'ordonnance présidentielle nommant les nouveaux Hauts magistrats le 07 février 2020 dernier, révèlent plusieurs internautes et...

Sauts-de-mouton: le Gouvernement prêt à “recourir aux contraintes physiques” pour que la vérité soit manifestée

Le Gouvernement congolais n'exclut pas de recourir aux contraintes physiques pour faire éclater la vérité dans la procédure judiciaire concernant les fonds...

Dominique Migisha fait le point sur le plan national du numérique, 6 mois après sa validation

Politico.cd: Bonjour monsieur le conseiller, après bientôt un an dans la conduite de la numérisation du Pays en tant que Conseiller Spécial...
SAVE 20%
off Individual Membership every year you're a member with us
Click here to join