“Aux policiers la sécurisation des sites miniers, et aux militaires la guerre à l’Est”, lance la coalition de Katumbi

Lire à la une

Sindika Dokolo dénonce une “volonté de nous nuire”

Accusé avec sa femme Isabel Dos Santos par le gouvernement angolais d’avoir fait perdre plus d’un milliard...

Luanda Leaks, des graves révélations qui éclaboussent le duo Dokolo-Dos Santos

C'est une incroyable enquête, menée par le Consortium international de journalistes d’investigation (ICIJ) qui déballe ici...

14 nouveaux cas d’Ebola confirmés dans l’Est de la RDC

Selon le dernier bulletin épidémiologique daté du jeudi 16 janvier, les cas confirmés ont été signalés dans...
- Publicité-

La plateforme politique de l’opposant Moïse Katumbi a appelé le gouvernement congolais “de respecter le Code minier en réservant la protection minière à la police territoriale et en laissant l’armée accomplir sa mission régalienne de protection et de défense du territoire national, en particulier à l’Est du pays, où l’intégrité du territoire est sérieusement menacée”.

Dans un communiqué publié ce 22 août à la suite de la tournée de Moïse Katumbi au Katanga, ce regroupement politique s’est aussi inquiété de la situation sociopolitique congolaise inquiétante à plusieurs niveaux.

Ainsi, “Ensemble pour le changement exige des institutions de la République le respect absolu des lois. Il les invite à prendre leurs responsabilités en réalisant les réformes et en mettant en oeuvre les politiques publiques nécessaires au fonctionnement efficace de l’Etat et à la résolution rapide des problèmes de la Nation“, indique le communiqué.

Moïse Katumbi à travers ses collaborateurs a invité ” ses parlementaires à prendre, dès la prochaine rentrée parlementaire, les initiatives requises pour mettre un terme à la corruption, à la fraude, à l’affairisme, au trafic d’influence et aux tracasseries administratives qui ont élu domicile dans le pays”.

Avant le cri d’Ensemble pour le Changement, la société civile a alerté à plusieurs reprises sur la présence des militaires, la garde républicaine en particulier, occupant plusieurs sites miniers du Katanga pour les sécuriser, alors que selon les textes en la matière, la tâche de la sécurisation de ces sites revient aux policiers.

- Publicité -
- Publicité-

Les + récents

Sindika Dokolo dénonce une “volonté de nous nuire”

Accusé avec sa femme Isabel Dos Santos par le gouvernement angolais d’avoir fait perdre plus d’un milliard...

Felix Tshisekedi à propos de la “Balkanisation”: “arrêtez de suivre les sorciers qui veulent diviser la RDC”

À propos de la balkanisation, le président de la République Félix Tshisekedi a demandé aux congolais d'arrêter de suivre les sorciers qui...

RDC: Pluie de réactions après la sortie offensive du président Félix Tshisekedi à Londres

Les déclarations du président ont suscité des réactions vives sur la toile que Politico.cd a essayé de sélectionner pour vous. Pour Alphonse...

Luanda Leaks, des graves révélations qui éclaboussent le duo Dokolo-Dos Santos

C'est une incroyable enquête, menée par le Consortium international de journalistes d’investigation (ICIJ) qui déballe ici l'activiste congolais et homme d'Affaires...

RDC: Félix Tshisekedi menace les ministres: “ceux qui essayerons d’arrêter mes actions au nom du peuple, quitteront le gouvernement”

Au sujet des ministres qui combattent ses actions au sein du Gouvernement, le président de la République Félix Tshisekedi a promis qu'ils...

Dans l'actualtié

SAVE 20%
off Individual Membership every year you're a member with us
Click here to join