l'info en continu

La SADC félicite la RDC pour le « transfert pacifique du pouvoir »

- Publicité-

Le 18 août 2018, le 38e sommet de la SADC c’était clôturée sur une forme de crispation, alors que Joseph Kabila qui venait de désigner Ramazany Shadari comme son Dauphin à l’élection du 30 décembre 2018 devant marquer la première alternance politique en RDC, a préféré dire à ses homologues la veille : « Comme je déteste les adieux, je préfère ne pas vous dire adieu, mais vous dire à bientôt« .

Certains ont pensé le revoir à ce 39e sommet qui s’est clôturé dimanche 18 août 2019. Mais non. C’est le cinquième président Félix Tshisekedi qui a représenté la RDC à ces assises. Occasion pour les présidents de la sous-région subsaharienne de féliciter la RDC qui à ce jour a dépassé le cap de l’alternance.

- Publicité-

« Le Sommet a félicité l’Afrique du Sud, les Comores, la République démocratique du Congo, l’Eswatini, Madagascar et le Malawi pour avoir tenu des élections pacifiques et réussies« , ont ils indiqué dans leur communiqué final.

Ce pays, la RDC, sur lequel planaient plusieurs hypothèses apocalyptiques, a mérité plus de la part des chefs d’État de la SADC : « Le Sommet a salué le Président sortant de la SADC, S.E. le Dr Hage G. Geingob, Président de la République de Namibie et le Président sortant de l’Organe de coopération en matière de politique, défense et sécurité, S.E. Edgar Chagwa Lungu, Président de la République de Zambie pour le rôle qu’ils ont rempli, qui a contribué à la tenue d’élections apaisées, au transfert pacifique du pouvoir et au maintien de l’intégrité territoriale de la RDC« , ont renchéri les Chefs d’État.

Le 18 août 2019, soit un an après jour pour jour, les présidents des pays membres de la SADC ont clôturé le 39e sommet ordinaire sur un sourire, une décrispation engendrée par l’alternance pacifique qui a eu lieu en RDC le 24 janvier 2019.

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU