Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

mardi, mai 26, 2020
DRC
2,297
Personnes infectées
Updated on 26 May 2020 à 5:19 5 h 19 min
DRC
1,893
Personnes en soins
Updated on 26 May 2020 à 5:19 5 h 19 min
DRC
337
Personnes guéries
Updated on 26 May 2020 à 5:19 5 h 19 min
DRC
67
Personnes mortes
Updated on 26 May 2020 à 5:19 5 h 19 min

Ordonnance présidentielle à la SNCC et à la GECAMINES: Toussaint Alonga prépare une plainte contre la ministre Wivine Mumba

Au cours d’un point de presse tenu à Kinshasa ce samedi 13 juillet, Toussaint Alonga, qui s’est présenté comme savocat conseil des nouveaux dirigeants de la Gecamines et de la SNCC nommés par Félix Tshisekedi, a annoncé le dépôt d’une plainte contre la ministre du portefeuille Wivine Mumba.

Selon lui, cette plainte « pour infraction d’abstention coupable » sera déposée contre Wivine Mumba pour son refus de mettre en exécution les ordonnances du Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi.

« Wivine Mumba est accusée de refuser volontairement ou s’abstient d’accomplir un acte qui entre dans le cadre de sens fonctions à savoir la notification des ordonnances du président de la République aux mandataires nommés« , a déclaré Toussaint Alonga.

Pour cet avocat, l’ouverture d’un dossier pénal contre la dite ministre va permettre de consolider l’état de droit en RDC.

« Ce comportement énerve les dispositions du code pénal livre 2 en son article 150 point J. Notre motivation est pédagogique pour servir de leçon aux autres qu’on ne gère pas la République par un état d’âme, mais aussi l’ouverture d’un dossier pénal contre l’actuelle ministre de portefeuille, contribuera à coup sûr au renforcement d’un État de droit où nul n’est au-dessus de la loi« , a ajouté le député national honoraire et président de la Jeunesse du Grand Équateur.

Notons que depuis leurs nominations à la SNCC et à la GECAMINES, Fabien Mutomb, Gabriel Kyungu et Sama Lukonde n’ont pas toujours été notifié par le ministre du Portefeuille pour leur entrée en fonction.
Une situation que même le président de la République a reconnu au cours de son point de presse tenu à Beni.
 » Elles seront appliquées, » a-t-il dit à la presse.

Thierry Mfundu

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

  1. peut on dire que le president a tout les pouvoirs?je doute fort ,même un enfant de l’école primaire peut s’en rendre facilement compte que Mr Félix ne présente que l’ombre de lui même,politiquement il est nulle!connaissant bien la nature de nos frères surtout du kasai,ils courts tjrs derrières largent,tumbu mbele maicha nyuma…

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...