Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

mardi, mai 26, 2020
DRC
2,297
Personnes infectées
Updated on 26 May 2020 à 5:19 5 h 19 min
DRC
1,893
Personnes en soins
Updated on 26 May 2020 à 5:19 5 h 19 min
DRC
337
Personnes guéries
Updated on 26 May 2020 à 5:19 5 h 19 min
DRC
67
Personnes mortes
Updated on 26 May 2020 à 5:19 5 h 19 min

L’AFDC-A demande aux frondeurs de renoncer à leurs mandats et renouvelle sa confiance en Bahati

«  À la suite du communiqué suspendant son président et Autorité Morale de Conférence des présidents des regroupements du FCC, la conférence des présidents des partis et personnalités politiques signale que c’est l’AFDC-A qui est membre du FCC et non son autorité morale. De ce fait, seule cette dernière engage ses membres au sein d’autres instances et n’enverra personne au FCC quant à ce« , indiquent le communiqué qui a sanctionné la réunion de crise convoquée par Bahati Lukwebo ce 10 juillet.

Par conséquent, les députés ayant renier Bahati Lukwebo tout en se prévalant membres de l’AFDC-A sont invités à « examiner scrupuleusement les dispositions pertinentes des articles 110 un fine de la constitution et 95 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale« .

L’article 110 de la constitution qui parle du mandat d’un député national ou sénateur, stipule en son dernier alinéa que « Le député national, le sénateur ou le suppléant qui quitte délibérément son parti politique durant la législature est réputé avoir renoncé à son mandat ».

Le regroupement politique de Bahati Lukwebo dénonce par ailleurs « le climat de haine, d’animosité et les règlements de comptes devenus mode de gestion au sein du FCC ».

Malgré cela, l’AFDC-A maintient la candidature de Bahati Lukwebo à la présidence du sénat, met en garde touts ceux qui tentent de débaucher en son sein car ils n’auront ni légalité ni légitimité et « reprend son autonomie vis-à-vis des institutions de la République, des associations de la société civile ainsi que d’autres regroupements et partis politiques« , après avoir été exclu du FCC.

Thierry Mfundu

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...