Martin Fayulu accuse Moïse Katumbi de “faire de la politique pour l’argent”

Lire à la une

14 nouveaux cas d’Ebola confirmés dans l’Est de la RDC

Selon le dernier bulletin épidémiologique daté du jeudi 16 janvier, les cas confirmés ont été signalés dans...

RDC : Félix Tshisekedi: “Le Go Pass n’est pas foncièrement mauvais. Mais le but est de savoir ce que l’on en fait”

Le Chef de l'Etat congolais, Félix Tshisekedi, lors d'une interview accordée à la Radio Vatican, a promis...

La RDC et le Saint-siège ratifient l’accord-cadre sur des questions d’intérêt commun

Ce vendredi 17 janvier 2020, le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’État du Vatican, et le Président congolais...
- Publicité-

Les jours passent et Martin Fayulu et Moïse Katumbi se distancient davantage. Des écarts de vision politique post électorale, aux écarts de langage, rien ne va entre les deux hommes. Dans une interview accordée au journal Le monde, Martin Fayulu revient sur sa campagne électorale, “sa victoire volée” et ses relations avec les membres de Lamuka, la coalition politique dont il a défendu les couleurs à la présidentielle du 30 décembre 2018.

La campagne électorale a été un succès mais lson aboutissement a été une déception, lui qui se dit avoir été volé. Sa victoire a été attribuée à Félix Tshisekedi par la CENI après un accord politique avec le président sortant Joseph Kabila.

Et depuis, rien ne va comme avant entre les membres de Lamuka. ” On sait que certains ne sont pas clairs dans Lamuka. Après les élections, il y en a pour qui le combat est devenu trop dur à mener”, a-t-il regretté.

Parmi les personnes devenues floues après les élections, Moïse Katumbi : ” Katumbi sait exactement ce qu’il fait. Il n’a pas la même conviction ni les mêmes principes que moi. J’ai toujours été écœuré par ceux qui font de la politique pour l’argent”, a-t-il dénoncé.

Mercredi 12 juin, c’est Martin Fayulu qui a donné le mot d’ordre aux députés de Lamuka afin de protester devant la Cour constitutionnelle contre “les invalidations iniques” de leurs collègues par cette Cour, alors que le Coordonateur en exercice de Lamuka s’appelle Moïse Katumbi.

Tout en réclamant haut et fort la réorganisation des élections, Martin Fayulu propose tout bas aux diplomates la création d’un “haut conseil national des réformes institutionnelles ” en vue des prochaines élections, en 2023. La page des élections de 2018 est tournée mais il faut prévenir la récidive pour 2023.

- Publicité -

4 Commentaires

  1. Lui qui ne fait pas la politique pour l’argent, que peut-on dire de lui qui a monnayé sa voix en 2006, l’octroyant à un candidat gouverneur d’une famille politique contre laquelle la sienne sienne s’opposait au détriment d’un candidat de sa propre famille politique en contrepartie d’une somme d’argent d’environ 40000$?

  2. Lorsque vous détournez du regard aux combattants qui ont lutté, pour s’associer avec c’est homme, nous pouvons réellement dire que vous êtes devenu plus petit que nous. Nous vous invitons à rejoindre la vraie lutte, afin de ordonné un mot d’ordre qui nous permettra de tout reprendre en main et de aidé ceux qui ont fait la même choix que vous de s’associer avec des hommes qui n’ont pas la même vision de la libération que nous. @Mbole NK MB Mangikila

  3. Mr fayulu must shut his mouth! We don’t need war or troubles among us….he have to turn his tongue before to express his taught… Shame on him… Without money u can’t be able to do politic, if he is honest ,he can tell us the truth about who sponsored his election ….

  4. Lui-même , Fayulu, un vrai versatile. Un autre caméléon de la dernière heure. Suivez les déclarations et faits depuis le début de la campagne et faites en une analyse froide sans sentiment, vous remarquerez à qui on a affaire. Il a commence par boycottez les élections à cause de la machine à voter, ensuite faites un papier et écrivez avec un stylo comme bulletin de vote, après allez voter avec cette machine…. Felix n’a pas le pouvoir, c’est une masque de Kabila. ensuite Felix n’est pas président. Par après Démissionnez …( il reconnait que Felix est président ) , afin il écrit à Felix ( il reconnait cette fois-ci le pouvoir de Felix) de le placer à la tête d’une institution. Il oublie qu’il a traité la main de Felix de sale. Je vous épargne de certains autres actes d’enfantillage. Un vrai nul.

Comments are closed.

- Publicité-

Les + récents

Félix Tshisekedi apporte de nouveau son soutien son “allié” Vital Kamerhe: “il ne faut pas nous diviser”

Devant la diaspora congolaise de Londres ce dimanche, le président Félix Tshisekedi a apporté une nouvelle fois...

Félix Tshisekedi menace ses alliés du FCC de dissoudre l’Assemblée nationale “s’ils multiplient des crises”

Arrivée au Royaume-Uni ce dimanche pour prendre notamment part au Sommet de Londres sur les investissements en Afrique, le président Félix Tshisekedi...

Kwilu: Deux morts enregistrés à la prison centrale de Bandundu Ville

Deux morts ont été enregistrés en seulement trois jours dans la prison centrale du cinquantenaire à Bandundu dans la province du Kwilu,...

Ministère du CMPMEA: Les entreprises à capitaux étrangers dans le secteur minier appelées à réserver la sous traitance aux nationaux

Le ministre des Classes moyennes, petites et moyennes entreprises et artisanat (CMPMEA), Justin Kalumba Mwana Ngongo a décidé que désormais toutes...

Afrique du Sud: La communauté congolaise dit non à la nouvelle mesure interdisant les réfugiés d’exercer une activité politique

Depuis le 01 janvier 2020, l'Afrique du Sud a promulgué une nouvelle loi qui interdit aux réfugiés et demandeurs d'asile vivant sur le sol sud africain à parler et à exercer toute activité politique sur le sol sud africain.

Dans l'actualtié

SAVE 20%
off Individual Membership every year you're a member with us
Click here to join