lundi, juillet 13, 2020
DRC
8,075
Personnes infectées
Updated on 13 July 2020 à 16:38 16 h 38 min
DRC
4,265
Personnes en soins
Updated on 13 July 2020 à 16:38 16 h 38 min
DRC
3,620
Personnes guéries
Updated on 13 July 2020 à 16:38 16 h 38 min
DRC
190
Personnes mortes
Updated on 13 July 2020 à 16:38 16 h 38 min
publicité

Ordonnances de nominations à la SNCC – Gecamines : la polémique gagne l’Assemblée nationale

La polémique enfle autour de dernières présidentielles des nominations à la tête de la Société nationale des chemins de fer du Congo (SNCC) et de la Générale des Carrières et des mines (Gecamines) gagne la représentation nationale. Où la plénière de ce vendredi 7 juin s’est penchée sur le dossier.

En effet, le député Léon Mondole, intervenant par motion incidentielle, a demandé à la plénière de l’Assemblée nationale de formuler une recommandation par laquelle on demanderait au président de la République, Félix Tshisekedi, de rapporter ces ordonnances des nominations des animateurs de la Société Nationale des Chemins de Fer et de la Gecamines.

Dans son argumentaire, cet élu a fait savoir que ces ordonnances ne sont pas contresignées par le Premier ministre. De plus, a-t-il enchaîné, ces ordonnances ont été prises sans avoir été délibérées en Conseil des ministres.

« Ces ordonnances controversées doivent être rapportées parce que ne respectant pas les prescrits de la Constitution et des lois de la République », a dit en substance le député Mondole.

Dans la foulée, il a demandé à ses collègues de faire pression pour que le gouvernement soit investi avant le 15 juin parce que, a-t- il justifié, la coalition FCC-CACH a prouvé son incapacité d’évoluer ensemble.

Dans la suite du député Mondole, c’est Henri-Thomas Lokondo, élu de Mbandaka, qui a informé la plénière de la signature d’une nouvelle ordonnance sur les mêmes nominations, laquelle serait contresignée par Bruno Tshibala, Premier ministre sortant.

« Chers collègues, je vous annonce qu’il y a eu une nouvelle ordonnance que le chef de l’État a signée. Cette fois-là avec le Premier ministre intérimaire, Bruno Tshibala. C’est-à-dire que nos observations ont été entendues. Mais là, c’est encore plus grave parce que nous ne sommes pas sortis de l’inconstitutionnalité. Bruno Tshibala a signé l’ordonnance comme Premier ministre tout court et non comme Premier ministre intérimaire, ce qui est encore plus grave », a fait observer l’élu de Mbandaka Thomas Lokondo.

Augustin Kinienzi/Politico.cd

- Publicité -

3 Commentaires

  1. Vs étiez habitué à de pots-de-vin pour soutenir kabila et jamais contesté ses farfelues nominations et autres documents nuisibles. Fatshi lui n’en a pas et taisez-vous, les corruptible. Habituez vs à normal.

  2. Le peuple congolais à besoin de la formation d’un gouvernement et pour permettre au président de la République de réaliser ses projets de société commis promis lors de sa campagne alors tous ses tralala on a pas besoin faite diligence pour que nous avancions et non perdre notre temps . La RDC est un pays pauvres nous devons rattraper l’émergence

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...