l'info en continu

Obsèques de Tshisekedi : le Stade des martyrs n’est pas encore prêt

- Publicité-

Alors qu’un communiqué officiel du comité de coordination des obsèques d’Etienne Tshisekedi annonce l’arrivée de sa dépouille à Kinshasa, en provenance de la Belgique, ce jeudi 30 mai à 16h00, au stade des Martyrs, lieu de l’exposition, les travaux se déroulent encore.

Le podium où sera exposé le corps du Sphinx de Limete est encore en construction. Le triplex revêtu sur le podium ne porte encore aucune coloration. Le corbillard tout blanc en charge du transport du corps, estampillé d’un drapeau congolais, se trouve encore en plein milieu du stade.

- Publicité-

L’embelissement du catafalque en vitre, placé sur le podium se poursuit encore. On voit deux chinois entrain de faire exécuter ses travaux.

Le podium où vont prester les musiciens est déjà prêt. « Tout est à arranger à notre niveau, on attend juste le go », déclare un ingénieur de son.

L’entrée au Stade des martyrs est jusque-là pas encore accessible à tout le monde. Pour y accéder, il faut brandir une carte ou jouir d’un certaine crédibilité. Sur les pourtours du stade, les selfies se portent bien. Quelques personnes ayant accès à l’enceinte du stade immortalisent ce moment historique de l’histoire du pays par des photos souvenirs.

Les Fardc en plein exercice

Dans l’optique de bien prester pendant les obsèques, les Forces armées, tous en tenue militaires et bérets rouges, munis des fanfares exécutent quelques pas et chansons en guise de répétition.

En plein l’air de jeu, un militaire en liesse immite quelques gestes footballistiques et lance à ses pairs  » Je suis Etekiama » (faisant référence à un ancien joueur de l’AS. V. Club).

Si l’intérieur du stade porte déjà son plus beau costume car débroussailler, l’intérieur n’est pas encore prêt.

Jordan Mayenikini

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU