Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

mardi, mai 26, 2020
DRC
2,297
Personnes infectées
Updated on 26 May 2020 à 5:19 5 h 19 min
DRC
1,893
Personnes en soins
Updated on 26 May 2020 à 5:19 5 h 19 min
DRC
337
Personnes guéries
Updated on 26 May 2020 à 5:19 5 h 19 min
DRC
67
Personnes mortes
Updated on 26 May 2020 à 5:19 5 h 19 min

« Moïse Katumbi fait une mauvaise lecture de la situation actuelle de la RDC car il en est déconnecté », Jeanine Mabunda

La présidente de l’Assemblée nationale de la République Démocratique du Congo était l’invité du journal Afrique de la Radio France Internationale, RFI, en vue de commenter l’actualité politique de ce pays d’Afrique Sub-Saharienne.

Revenant sur la récente sortie médiatique de l’opposant Moïse Katumbi, qui a placé son combat sur la défense de la constitution contre toute modification en faveur de l’ancien président Joseph Kabila, Jeanine Mabunda parle d’une spéculation du président de la plateforme politique Ensemble pour le changement.

« Je pense que les propos de monsieur Katumbi l’engagent. Il fait des spéculations. Mais moi, à mon avis, il est encore assez déconnecté de la réalité. Ça fait plusieurs années qu’il est en dehors du Congo. Il est prématuré à mon avis qu’il juge à distance » a répondu la présidente de la chambre basse du parlement congolais à la question de la journaliste Florence Morice.

Quant à la prochaine lutte que devra mener l’opposition Congolaise sur tous les plans, Jeanine Mabunda, qui qualifie cette franche de la classe politique congolaise de multivisages, il est nécessaire de tenir compte de cet aspect pour fédérer l’action de l’opposition.

« Ce que nous voulons, c’est une opposition constructive, c’est une opposition démocratique, que toutes les sensibilités de la majorité comme de l’opposition puissent s’exprimer, mais avec un certain sens de responsabilité » a suggérer Mabunda.

« Les Congolais sont fatigués de la politique politicienne. Je ne peux pas non plus juger et faire de commentaires sur une opposition qui a plusieurs visages aujourd’hui. On a entendu la voix de Moïse Katumbi, c’est bien. Mais il appartiendra à l’opposition -sensibilité Fayulu, sensibilité Ève Bazaiba, Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi- de nous dire quel sera le porte-voix de cette opposition » a conclu Jeanine Mabunda.

Fiston Mahamba (@FMLarousse) | POLITICO.CD

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...