PUBLICITÉ

« Le Congo va s’embraser si Muanda Nsemi retournait en prison » [BDM]

Après la réapparition à Kinshasa de Zacharie Badiengila , alias Ne Muanda Nsemi aux côtés du président du CNSA Joseph Olenga Nkoy, le ministre de l’intérieur est intervenu sur les antennes de plusieurs médias annonçant le retour sans condition de Muanda Nsemi en prison. Pour le ministre, l’autorité morale du parti Bundu Dia Mayala était partie de la prison de façon illégale.

« Le Congo va s’embraser si Muanda Nsemi retournait en prison », a déclaré l’un des portes parole du bureau politique du leader de Bakongo, joint au téléphone par la rédaction de Politico.cd.

- Publicité-

Il renchérit en affirmant que la population du Kongo central qui a manifesté une joie immense en apprenant le retour de Muanda Nsemi, rejettera en bloc cette décision. « ça sera une tsunamie », a-t-il fait savoir.

Pour le bureau politique du leader de Bakongo, la déclaration du Ministre de l’intérieur ne les inquiète à rien. Actuellement, Muanda Nsemi est un citoyen congolais libre.

Pour le ministre de l’Intérieur Basile Olongo, les faits reprochés à Né Muanda Nsemi sont extrêmement graves. Il a constitué des boucliers humains, atteintes à la sûreté de l’Etat et plusieurs autres griefs portés contre lui.

Le Directeur de cabinet de Ne Muanda Nsemi, M. Dilubenzi Bitolo Mabiala, avait publié en date du 24 avril un communiqué sollicitant la contribution des uns et des autres pour accélérer et finaliser les travaux d’assainissement de la résidence de leur leader avant son retour.

Armel Langanda/Politico

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU