PUBLICITÉ

1,65 milliard de dollars américains pour répondre aux besoins humanitaires de 9 millions de personnes en RDC à 2019

Le plan d’aide humanitaire de 2019 vise à réunir 1,65 milliard de dollars des États-Unis pour apporter une assistance vitale à 9 millions de personnes indique les Fonds de l’ONU pour l’enfance dans un communiqué de presse.

Sur ce montant, l’UNICEF a besoin de 326 millions de dollars pour répondre aux besoins de 4,3 millions d’enfants lit-on dans un communiqué reçu par POLITICO.CD.

- Publicité-

L’Organisation des Nations Unies et ses partenaires sont venus en aide à 3,5 millions de personnes l’an dernier.

« Les flambées épidémiques de maladie, les conflits, les catastrophes naturelles et la violence sexuelle sont parmi les problèmes qui empêchent les hommes, les femmes et les enfants de RDC de réaliser pleinement leur potentiel et qui font que la crise humanitaire de ce pays est unique et complexe », ont expliqué H. Fore et M. Lowcock cités dans le document.

À l’heure où la République démocratique du Congo (RDC) fait face à l’une des crises humanitaires les plus vastes et les plus complexes du monde, la directrice générale de l’UNICEF, Henrietta Fore, et le secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et coordonnateur des secours d’urgence de l’ONU, Mark Lowcock, ont demandé aujourd’hui d’apporter un financement urgent et durable à l’action que mène le gouvernement de ce pays pour répondre aux besoins des enfants, des familles et des populations vulnérables, dont les personnes handicapées.

« La transition politique relativement pacifique qui a lieu en République démocratique du Congo constitue une occasion que nous devons saisir. Nous pouvons surmonter la crise humanitaire massive et de longue durée. Mais nous avons de toute urgence besoin que les donateurs accordent de nouveau des financements généreux alors même que les besoins demeurent supérieurs aux ressources disponibles », a expliqué M. Lowcock, ajoutant que la RDC a besoin d’une mobilisation internationale pour instaurer les conditions nécessaires à la paix, à la sécurité et au développement à long terme.

Bien que la RDC ait réalisé ces dernières années des progrès à certains égards, la mortalité des enfants de moins de 5 ans ayant reculé et le nombre d’enfants scolarisés ayant augmenté, la situation humanitaire demeure dans l’ensemble très préoccupante. Le nombre de personnes touchées par la faim a connu une forte hausse, passant de 7,7 millions en 2017 à 13 millions l’an dernier.

Au moins 4 millions d’enfants sont atteints de malnutrition. Le choléra, la rougeole et Ebola continuent de sévir soutient le document.

« La malnutrition aiguë sévère devrait toucher cette année 1,4 million d’enfants de moins de 5 ans, auxquels elle fera courir un risque de mort imminente » , a indiqué H. Fore. « Dans les régions du pays en proie à des conflits, des enfants et des jeunes ont été recrutés comme combattants, agressés sexuellement et privés d’éducation et de services de santé et de protection. Ensemble, la communauté internationale et le nouveau gouvernement peuvent et doivent améliorer leur action en faveur des enfants » conclut la directrice de l’UNICEF.

Fiston Mahamba (@FMLarousse) | POLITICO.CD

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU