l'info en continu

Quand Henri Mova contredit le président Tshisekedi sur le nombre de victimes à Lubumbashi

- Publicité-

Y a-t-il eu trois ou quatre morts durant les manifestations des étudiants le week-end dernier à Lubumbashi? Selon le communiqué de la Présidence, signé par Vital Kamerhe, Directeur de cabinet du président Félix Tshisekedi, le bilan provisoire établi « par les sources officielles fait état de quatre morts dont trois étudiants et un policier.« 

« Un commissaire supérieur principal de la Police Nationale Congolaise nomme YAWEH Bertin a ordonné de tirer sans sommation sur les paisibles étudiants alors qu’ils sortaient d’une audience avec le Gouverneur de la province du Haut Katanga« , explique par ailleurs le même communiqué signé le 27 janvier.

- Publicité-

Dans un tweet, le vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, Henri Mova Sakanyi parle lui de trois morts.  « Le général Patience Mushid, chargé des opérations de la Police, se rend dans la capitale du Haut-Katanga à la tête d’une mission chargée de faire la lumière sur les circonstances de la mort de 3 personnes (1 étudiant, 1 élève et 1 policier)« ,a-t-il annoncé dans un tweet mardi.

Ni la présidence, ni le ministère de l’Intérieur n’ont expliqué cette différence de bilans.

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU