Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

mardi, mai 26, 2020
DRC
2,297
Personnes infectées
Updated on 26 May 2020 à 4:19 4 h 19 min
DRC
1,893
Personnes en soins
Updated on 26 May 2020 à 4:19 4 h 19 min
DRC
337
Personnes guéries
Updated on 26 May 2020 à 4:19 4 h 19 min
DRC
67
Personnes mortes
Updated on 26 May 2020 à 4:19 4 h 19 min

La France change de ton autour de la victoire annoncé de Félix Tshisekedi en RDC

Après avoir contesté ouvertement les résultats publiés par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) annonçant la victoire de Félix Tshisekedi à la Présidentielle en RDC, la France a publié un communiqué dans la soirée allant dans un sens beaucoup moins catégorique.

Intervenant dans une émission télévisée jeudi matin, le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a estimé que les résultats de l’élection présidentielle en République démocratique du Congo annoncés mercredi n’étaient «pas conformes» et que l’opposant Martin Fayulu en était «a priori» le vainqueur.

« Il semble bien que les résultats proclamés ne soient pas conformes aux résultats que l’on a pu constater ici ou là », a-t-il déclaré sur la chaîne d’information CNEWS. «La conférence épiscopale du Congo a fait des vérifications, a annoncé des résultats qui étaient totalement différents», a-t-il ajouté.

Des propos qui ont provoqué la colère de Kinshasa. Le ministre congolais Lambert Mende, porte-parole du gouvernement, a dénoncé une « attitude colonialiste » de la part du gouvernement français.

Dans la soirée, Paris change de ton. Dans un communiqué, il n’est plus question de contester les résultats.  « Comme le ministre l’a exprimé ce matin, nous saluons l’engagement démocratique des Congolais qui ont voté dans le calme« , note étrangement ce communiqué consulté par POLITICO.CD.  « Nous attendons que le choix démocratique des Congolais soit respecté. Si les candidats à l’élection présidentielle souhaitent contester les résultats provisoires et obtenir plus de clarté, il convient qu’ils le fassent par les voies légales« , ajoute-t-il.

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...